Politique

GARD Sangliers : l’État dans le viseur de Laurent Burgoa

Le conseiller départemental d’opposition demande un partage équitable dans la réparation des dommages causés par les sangliers.

Laurent Burgoa, président du Bon Sens Républicain (Photo : DR)

Dans le Gard et au-delà, la prolifération du nombre de sangliers est une vraie problématique. La semaine dernière, le président du groupe d'opposition Le Bon Sens Républicain au Département a écrit à tous les parlementaires du Gard. « Malgré la mise en œuvre d’un plan national et départemental de maîtrise du sanglier (PNMS), on compte dans le Gard en 2017 pas moins de 40 000 sangliers tués par les chasseurs », indique Laurent Burgoa.

Conséquences : « les dégâts causés par les sangliers sont nombreux. Les chasseurs gardois, comme l’exige la loi, ont payé cette année 845 000 € pour la réparation des dégâts causés aux agriculteurs. » L’élu, également chasseur, demande également à l’État de prendre sa part : « face à la persistance de cette nuisance et à l’importance de la facture supportée par les seuls chasseurs, je souhaiterais une prise de conscience nationale afin qu’un partage équitable des dommages causés soit enfin mis en place. » À suivre… 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité