Politique

Le 7h50 de Nicolas Nadal : « En politique, c’est important qu’une parole soit tenue ! »

Après des années de combat syndical, l’ex-secrétaire Sud des pompiers du Gard se lance en politique. En ligne de mire : les Municipales nîmoises de 2020.

Nicolas Nadal, porte-parole du syndicat SUD Pompiers (Photo : Coralie Mollaret)

Objectif Gard : Vous n’êtes plus secrétaire Sud des pompiers du Gard. Pourquoi avoir décidé de raccrocher ? 

Nicolas Nadal : Je n'ai pas raccroché, du moins pas totalement. Ma décision résulte du fait que je voulais m'engager dans la vie citoyenne. Pour l'instant, on ne parle pas de politique au sens d'une démarche partisane. Ne pouvant plus consacrer autant de temps au syndicat, j'ai préféré passer la main. Et puis je ne voulais pas qu'il y ait de mélange des genres entre mes fonctions syndicales et mon engagement citoyen. Du reste, je ne raccroche pas totalement : je suis vice-secrétaire du syndicat. Je reste très actif et j'assiste mon successeur, Samuel Besson, en lui laissant la tête de la section départementale.

Vous vous lancez dans l’aventure des Municipales dans le mouvement MagnaNîmes du socialiste Jérôme Puech. Pourquoi ce choix ?

L'engagement citoyen, c'est quelque chose qui me tient à cœur depuis longtemps. J'ai rencontré Jérôme de manière fortuite grâce à des connaissances communes. Son projet m'intéresse parce que ça part d'une consultation citoyenne qui n'est pas identifiée à une démarche partisane autour d'un parti politique.

Pour autant, vous avez décidé d’adhérer au Parti socialiste... 

Déjà, c'est très récent... Ça vient de se faire. Aujourd'hui, j'ai envie de m'engager à la construction d'un parti. La philosophie du Parti socialiste : l'humanisme, le respect des autres et le partage sont des valeurs dans lesquelles je me reconnais. Ce sont aussi des valeurs inhérentes à ma profession.

Connaissances communes ? Parlez-vous d'Alexandre Pissas, le président du SDIS (Service départemental de secours et d'incendie) dont la demande de réintégration au PS est soutenue par Jérôme Puech ?

Absolument pas ! Je parle d'un pompier avec qui Jérôme était il y a quelques temps au bar -restaurant le Comptoir des halles, à Nîmes. J'avais entendu parlé de son mouvement et du coup on m'a dit que c'était lui. Alexandre Pissas n'a rien à voir avec tout ça.

La semaine dernière, le SDIS a revu le mode de calcul de la contribution des communes au budget des pompiers. Le syndicat Sud est-il satisfait de ces nouveaux critères ?

Les critères ont été définis par les élus. S'ils ont trouvé un consensus, tant mieux. Nous, on émet des doutes sur le fait que l'ensemble des maires accepte ces nouveaux critères. Je reprends mon étiquette syndicale... Il y a des grands gagnants et des perdants ! On se félicite que la part de Nîmes baisse de 3 M€. Mais cet effort va se reporter sur les petites communes qui devront payer, même si il y a huit ans de lissage. Les maires vont-ils en retour augmenter les taxes ? Nous-mêmes, en tant que contribuable, on se pose des questions.

L’an dernier, les pompiers ont occupé pendant un mois l’avenue Feuchères afin de réclamer plus de moyens. Un accord a prévu d’augmenter de 1% la part des communes cette année. Une disposition sur laquelle votre syndicat compte toujours ?

Oui ! Ça fait déjà cinq ans que les cotisations communales n'ont pas été augmentées. Le protocole de sortie de grève a été accepté par tout le monde. Alors aujourd'hui, je ne vois pas pourquoi on remettrait ça en cause.

D'ailleurs 20 novembre prochain, Sud veut mobiliser les pompiers un an après leur mouvement de grève... 

Oui ! On invite les pompiers et les élus. Le but est de revenir sur les points du protocole et voir précisément ce qui a été appliqué. En politique, c'est important qu'une parole soit tenue !

Propos recueillis par Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité