Economie

BAGNOLS La convention « Entreprises et quartiers » : « un outil gagnant-gagnant »

Le responsable de l’unité départementale de la DIRECCTE, Alain Frances (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Une présentation du dispositif, qui a pour but de rapprocher les entreprises des habitants des quartiers prioritaires de la Politique de la ville, se tenait ce mardi matin à Bagnols. De quoi inciter les entreprises locales à se lancer, car seules 7 entreprises sur les 96 qui se sont engagées dans Entreprises et quartiers au niveau départemental ont leur siège dans le Gard rhodanien.

Un début, certes... La convention a été signée en septembre dernier par le préfet du Gard concernant ce dispositif porté par la DIRECCTE et animé par la fondation agir contre l’exclusion, FACE Gard. Concrètement, les entreprises signataires, autant des TPE-PME que des grandes entreprises, s’engagent dans des actions concrètes en faveur des habitants des quartiers prioritaires de la Politique de la ville.

Des actions qui recouvrent cinq axes : l’éducation et l’orientation scolaire, avec des stages, des visites ou encore des forums métiers ; l’emploi l’insertion et la formation, avec du parrainage ou encore des immersions en entreprise ; le développement économique, avec du soutien au développement et/ou à la création d’entreprises ; le service de proximité et l’accessibilité aux produits et services de l’entreprise, avec l’adaptation des produits ou des services à la situation des quartiers ; et enfin le soutien aux initiatives locales et le mécénat de solidarité, avec des partenariats avec des associations oeuvrant dans les quartiers. Chaque entreprise signataire est libre de s’engager sur un ou plusieurs de ces axes. Sur la première année, 315 actions représentant 1 688 heures de bénévolat pour les entreprises ont impliqué près de 2 000 personnes des quartiers prioritaires.

Un bilan encourageant

« C’est un outil gagnant-gagnant, à la fois pour les habitants des quartiers prioritaires, mais aussi pour les entreprises. Ça contribue à une meilleure cohésion sociale », affirme le responsable de l’unité départementale de la DIRECCTE, Alain Frances. C’est donc pour prêcher cette bonne parole qu’un « événement de promotion » était proposé ce mardi, pour que la cohorte de sept entreprises et de deux associations d’entreprises (Grisbi et Cyclium) partenaires s’agrandisse dans le Gard rhodanien. Il faut dire que d’une part l’Agglo du Gard rhodanien compte plusieurs quartiers prioritaires de la Politique de la ville (*) et d’autre part que, d’après FACE Gard, 41 entreprises du territoire seraient susceptibles de s’engager dans le dispositif Entreprises et quartiers.

Pour celles qui ont franchi le pas, le bilan est encourageant. « Nous sommes très tournés vers l’insertion des jeunes, alors pour nous ça a été une occasion d’aller plus loin », explique la directrice du magasin Bricomarché de Bagnols, Gaëlle Gentil. Du côté de Grisbi, et d’après Michel Marchio, administrateur de l’association et responsable de l’Apave du Gard, de multiples actions ont été lancées.

De l’accueil de jeunes en entreprises à sensibilisation à la non-discrimination à l’embauche, en passant par la participation à la journée jeunes-entreprises ou encore un projet d’accompagnement d’un créateur d’entreprise, Grisbi se montre proactive. Du côté d’Apave, le directeur parraine un demandeur d’emploi et l’accompagne dans sa recherche. Luc-Marie Elissalde, responsable de Sud Horizon, a quant à lui participé à la réalisation de CV vidéo avec FACE Gard. Enfin, du côté de l’association d’entreprises du nucléaire Cyclium, les actions se concentrent vers « la relation école-entreprises, car nous avons du mal à recruter », explique la présidente, Laurence Sanguinetti. Et si le dispositif ne présente pas de résultats chiffrés pour l’instant, « de ce rapport, il restera quand même quelque chose », estime Alain Frances.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

* Les Escanaux, la Coronelle, la Citadelle et Vigan-Braquet pour Bagnols et le centre ancien pour Pont-Saint-Esprit.

Etiquette

Thierry Allard

31 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Vous aimeriez aussi

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité