Politique

MUNICIPALES 2020 Jean-Paul Boré se prépare à l’union de la gauche

Jean-Paul Boré, ex-candidat aux municipales de 2014 et porte-parole de lassociation politique TPNA

TPNA (Tous pour notre avenir) représenté par l'ex-candidat aux Municipales de 2014 Jean-Paul Boré annonce avoir rencontré le 5 novembre dernier les partenaires de gauche dans le cadre d'une union pour mars 2020 à Nîmes.

En présence de Carole Delga, présidente de l'Occitanie, Denis Bouad, président du Département du Gard, Vincent Bouget secrétaire départemental du PCF, Jérôme Puech, candidat du Parti socialiste pour le PS et Jean-Paul Boré, cette rencontre a permis selon TPNA  "de réaffirmer notre volonté de tout faire pour que l’intérêt général prime dans les prochaines semaines jusqu’à proposer qu’une candidature se dégage, permettant à tout le monde d’être à l’aise pour engager une campagne dynamique au plus tôt."

Pour cela, Jean-Paul Boré a fait la proposition que Denis Bouad soit tête de liste d’une équipe plurielle, mais toujours selon le mouvement, "cela ne semble pas être possible pour diverses raisons."

Une nouvelle gouvernance est donc en marche "pour conjuguer transition écologique, l’économie et le social dans le refus de toute haine et discrimination de toute sorte." Tout est donc ouvert pour "examiner comment s’engager ensemble autour d’un texte respectant les options de chacune de nos formations. Cette rencontre devrait avoir lieu dans les prochains jours" rajoute TPNA.

Projet de déclaration : 

"Avec pour préoccupation principale, l’intérêt des nîmoises et des nîmois, nous faisons le choix de nous unir dès le premier tour des élections municipales en mars prochain. Il est impératif de construire une alternative aux majorités actuelles de la ville et de l’Agglomération et repousser le danger réel de la gestion de la cité par le RN.

La division sur fond d’égo entre MM Fournier et Lachaud pèse gravement sur la gestion et l’avenir de Nîmes et son Agglomération. Personne n’est dupe pour autant de leur proximité politique et leur accord avec les orientations gouvernementales, qui réduisent les capacités d’action des collectivités locales. Nos concitoyens les subissent de plein fouet sous le coup de mesures injustes pour les plus fragiles d’entre nous. Le chômage et la pauvreté s’accroissent plus encore chez nous pour cause de manque d’ambition pour notre cité.

Si la ville possède des atouts touristiques importants et un riche patrimoine, elle est classée dernière des villes attractives et en matière d’emplois durables. Autant le centre- ville que les quartiers périphériques souffrent d’un manque de dynamisme économique digne de la 3ème ville de la Région Occitanie.

Alors que la Région mène une politique audacieuse pour le développement économique en lien direct avec la transition écologique, la ville comme l’Agglomération reste en dehors de ces enjeux. Du coup, de grands projets permettant de créer des emplois ne voient pas le jour. Nous affirmons également que Nîmes est en urgence démocratique. Une nouvelle gouvernance doit très vite voir le jour en relation avec les comités de quartier et le mouvement associatif.

Il est temps de tourner une page trop mal écrite depuis 20 ans de règne de MM Fournier et Lachaud.
D’autres valeurs doivent présider à la destinée de Nîmes et son Agglomération.

La gauche en responsabilité au département et à la Région montre que d’autres choix sont possibles. Nous souhaitons engager de véritables coopérations pour que notre ville réussisse sa transition sociale, citoyenne, économique et écologique.

Nîmes tel un Phénix peut renaitre de ses cendres et retrouver son image de ville prospère et écologique.

Nous nous situons clairement dans une démarche de convergence avec l’ensemble des citoyens et militants du changement social et de la transition écologique ! Dans le secteur associatif, les syndicats, les quartiers, les tiers lieux, les assemblées et collectifs citoyens (Magnanimes, TPNA, Assemblée Locale, Nîmes nouvelle page...) il y a des forces vives dont les valeurs et les objectifs sont proches des nôtres. Avec les représentants de nos partis de gauche, nos mouvements citoyens, sans aucune volonté d’hégémonie, ces femmes et ces hommes qui veulent réinventer et réenchanter Nîmes peuvent devenir le nouveau visage de notre ville.

Nous ne croyons pas à l’homme providentiel ou au sauveur qui aurait toutes les réponses à toutes les questions.

Nous croyons à la richesse et à l’intelligence du collectif.

Nous voulons recréer de la confiance envers la politique en étant, individuellement et collectivement, crédibles et en prenant des engagements forts en matière de transparence, de déontologie, de méthode et de contrôle démocratique de notre action. Nous voulons créer de l'espoir en étant ambitieux et audacieux.

Nous voulons ouvrir le débat sur : la gratuité des transports publics, la priorité à la qualité de vie dans chaque quartier et pas uniquement au centre-ville touristique, de vraies instances de démocratie participative avec des budgets dédiés et une véritable transition écologique de notre économie !

Conscients des enjeux et de la responsabilité collective qui est la nôtre vis-à-vis des dizaines de milliers de Nîmois qui attendent un changement de politique, nous, militants et responsables et animateurs du Parti Socialiste, du Parti Communiste, de TPNA et de Génération.s décidons d’unir nos forces dans ces 3 combats communs.

Avec l’ensemble des citoyens et militants déjà engagés dans ce grand rassemblement de la gauche, de la citoyenneté et de l’écologie, et tous ceux qui voudront y participer sur ces bases claires, nous présenterons notre projet politique aux Nîmois.es d’ici le 31 décembre.

D’ici là et dès aujourd’hui nous nous engageons à créer la dynamique nécessaire à la victoire de la gauche, de la citoyenneté et de l’écologie rassemblées au soir du 22 mars 2020 à Nîmes."

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “MUNICIPALES 2020 Jean-Paul Boré se prépare à l’union de la gauche”

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité