Politique

ALÈS Geneviève Blanc et Jean-Michel Suau, un binôme attaché au social et à l’environnement

Jean-Michel Suau et Geneviève Blanc, conseillers départementaux du canton Alès 1. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Jean-Michel Suau et Geneviève Blanc, conseillers départementaux du canton Alès 1. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Hier soir, Geneviève Blanc et Jean-Michel Suau, les conseillers départementaux du canton Alès 1, ont rempli le hall d’entrée de l’Espace Cazot à l’occasion de leur cérémonie de vœux.

« Avec Geneviève Blanc, nous travaillons de façon complémentaire. Nous donnons corps à un autre binôme : celui du social et de l’environnemental », résume Jean-Michel Suau quand il évoque son association avec la vice-présidente du Département déléguée à l’Environnement. Le social et les préoccupations autour de la planète ont effectivement été les grands thèmes abordés par les deux élus.

Geneviève Blanc, candidate aux élections municipales à Anduze, a d’abord évoqué les incendies dans le Gard, au Brésil et en Australie avant de dévoiler aux 200 personnes présentes qu’elle a travaillé sur une étude prospective sur le Gard dans 30 ans. « De 1960 à 2018, l’élévation de la température dans le Gard est de +1,7°. Et le chiffre grimpe à +2,1° pour les Cévennes », avant d’annoncer que cela pourrait monter jusqu’à +5° dans les prochaines décennies. « Il n’y a pas de solution unique, mais nous avons le devoir de prévoir. »

Pour le canton Alès 1, elle a rappelé les réalisations de la voie verte à Anduze, de la maison médicale à Bagard, d’un chemin communal à Boisset-et-Gaujac et la fin des travaux de la digue d’Anduze en assurant que la circulation sera rétablie pour tous le 6 février prochain.

Jean-Michel Suau, lui, a très vite condamné « la finance boulimique qui fait exploser les inégalités. » Il a, une fois de plus, fustigé le projet de réforme des retraites avant d’entrer pleinement dans sa délégation de protection de l’enfance et à la famille en revenant sur le sort des mineurs non-accompagnés : « Nous avons un devoir d’humanité envers cette jeunesse qui brave la mort en Méditerranée », lance-t-il sous les yeux de sa tête de liste aux Municipales d’Alès, Paul Planque.

Pour 2020, il a annoncé que 8 millions d’euros seront consacrés à l’aide aux communes et viendront financer des projets comme la cathédrale d’Alès, la médiathèque ou le quai Bilina. Il espère enfin une issue favorable au projet de la future caserne de pompiers à Bagard où il pourrait y avoir une dizaine de recrutements.

Tony Duret

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité