Politique

MUNICIPALES À Nîmes, trois candidats s’engagent pour la transition écologique

Les animateurs du collectif Nîmes en transition : Jacques Sarda et Christophe Orliac (Photo : Coralie Mollaret)

Vincent Bouget, Daniel Richard et David Tebib. Ces trois candidats aux municipales nîmoises ont répondu au questionnaire lancé par le collectif Nîmes en transition. 

Partout en France, des collectifs « en transition » veulent sensibiliser les responsables politiques au changement climatique. Pour ce faire à Nîmes, le collectif Nîmes en transition a envoyé un questionnaire autour de 32 engagements aux huit candidats aux municipales.

Une démarche nationale démarrée en décembre. « Les problèmes climatiques ne sont plus réservés aux pays pauvres. Nous pensons que l’échelon local est particulièrement pertinent pour mettre en place des mesures », commente Christophe Orliac, animateur de Nîmes en transition. Pour l’heure à Nîmes, seuls trois candidats sur huit ont répondu au collectif : il s'agit de la tête de liste Nîmes citoyenne à Gauche, Vincent Bouget, du candidat soutenu par les écologistes, Daniel Richard, et du président de l'USAM, David Tebib.

Par ailleurs, seuls deux prétendants (David Alexandre Roux à Manduel et Pierre Gabriel à Saint-Gilles) ont retourné ce questionnaire qui a également été envoyé aux candidats de l’agglomération nîmoise. « Il y en a qui ont une surdité plus ou moins profonde », s’amuse l'autre animateur, Jacques Sarda, qui caresse encore l’espoir de recevoir des engagements. 

Quels engagements ? 

À y regarder de plus près, une mesure a particulièrement séduit nos trois candidats : la préservation de la ressource en eau. « L’engagement porte sur la création d’une commission extra-municipale du temps long pour l’évaluation de l’eau et de l’assainissement et si possible, d'un retour en régie public direct », explique Jacques Sarda. Autre mesure qui a fait mouche : la création d’un projet alimentaire territorial. « Il s’agit d’appuyer la structuration de filières paysannes locales qui sont rémunératrices pour les agriculteurs. » L’accès à un logement abordable est aussi un engagement partagé par les candidats. 

Ce qui séduit moins… 

D'autres engagements ont eu un peu moins de succès. C'est le cas de la limitation d'espace publicitaire qui n’a pas séduit la liste de David Tebib. Rappelons que ce candidat a réussi sa carrière professionnelle en mettant au point un système rotatif permettant de changer d'affiche publicitaire... Idem sur l’accueil des étrangers. « Ce qui revient comme justification, c’est qu’il ne s’agit pas d’une compétence première de la Ville », explique le collectif.

Daniel Richard, lui, n'a pas été très séduit par la création de commissions extra-municipales et la pratique de co-construction citoyenne. Quant à Vincent Bouget, il n'a pas été très réceptif sur le développement d'une logistique urbaine et péri-urbaine du transport des marchandises adaptée aux caractéristiques de la commune.

Les autre candidats de Nîmes et de l'Agglo ont encore quelques semaines pour retourner le questionnaire. Et le collectif d’assurer que « nous ne prendrons pas position. Nous sommes là pour donner des clefs aux candidats en faveur de la transition écologique. Nous n’afficherons pas de préférence pour une liste où une autre. » D’ailleurs, leurs camarades (comme Franck Medina) qui ont choisi d'intégrer une liste se sont mis en retrait du collectif. 

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité