ActualitésPolitique

MUNICIPALES À Nîmes, Yvan Lachaud propose le « rafraîchissement climatique »

Yvan Lachaud Photo Romain Cura / Objectif Gard
Yvan Lachaud Photo Romain Cura / Objectif Gard

Plantation de 10 000 arbres, installation d’ombrières ou développement des pistes cyclables… Candidat aux Municipales nîmoises, Yvan Lachaud, a présenté ses mesures pour lutter contre le réchauffement climatique. 

Les échéances municipales approchant, les candidats rivalisent de promesses. Actuel président de Nîmes métropole, Yvan Lachaud a présenté les siennes en faveur de l’écologie. Une urgence qui fait irruption dans le scrutin, poussant les prétendants au trône municipal à revoir leur copie pour séduire un maximum d’électeurs. 

Élu sortant, Yvan Lachaud ne part pas de zéro. Le président de l’Agglo évoque « les tram’bus qui aujourd’hui sont hybrides et notre contrat avec EDF qui stipule que 100% de notre fourniture d’électricité provient de l’énergie renouvelable. » Pour aller plus loin, le centriste soutenu par La République en marche s’est entouré de Barbara de Vos, attachée parlementaire du député de la 6e circonscription du Gard, Philippe Berta. 

10 000 arbres plantés en six ans 

Ayant collaboré avec l’économiste américain Jeremy Rifkin, la jeune femme s’est faite force de proposition dans la campagne de la liste Nîmes en mieux. Une liste qui, si elle est élue, veut faire de Nîmes la ville du « rafraîchissement climatique. » Une ambition nourrie par « la plantation de 10 000 arbres sur le mandat. Il faut savoir qu’un arbre consomme par an 20 kg de particules. » 

En lien avec les comités de quartier, Yvan Lachaud propose « l’installation d’ombrières, de brumisateurs et de murs végétaux, notamment sur les secteurs de Richelieu et nord Gambetta. » Développés par Martine Tibérino, membre de MagnaNimes, ces murs verts « permettrait d’absorber la chaleur. On arrive à une température de 30 degrés contre 60 degrés pour un mur en pierre. »

Moratoire sur le parc Jacques Chirac 

Végétaux toujours, la liste mettra « un moratoire » sur le parc Jacques-Chirac prévue par la municipalité Fournier sur les anciennes pépinières Pichon. « Pour l’instant, on ne sait pas ce qu’il y aura dedans puisque rien n’a été présenté aux élus du conseil municipal », commente l’ex-allié de la majorité, qui découvre les joies de l’opposition. 

Quant au parc Meynier de Salinelles, l’ex-colistier (toujours dans l’équipe) d’Yvan Lachaud, Olivier Jalaguier, propose de racheter le site, d’y déplacer le Crous pour en faire un complexe hôtelier sur le thème des termes romaines. 

L’équipe a rappelé quelques mesures phares autour de la mobilité, abordé précédemment, qui a également un impact sur notre empreinte carbone, comme la création de 13 parkings relais aux abords de la ville et la création de 40 km de pistes cyclables en plus des 35 km déjà existantes.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

3 réactions sur “MUNICIPALES À Nîmes, Yvan Lachaud propose le « rafraîchissement climatique »”

  1. Donnez l’exemple et prenez un vélo pour parcourir cette vaste escroquerie que sont les 35 kms de piste cyclable. 35 kms d’absurdité, 35 kms qui en disent long sur vos priorités et celles du maire actuel. Prenez la rue de la république avec votre bicyclette et mesurez à quel point tout dysfonctionne. Au passage méfiez des trambus, des trottinettes électriques, des voitures, des camions de livraison, des piétons, des bus qui se croisent. Tout est pensé au prisme de l’accumulation et la rue de la république en est un exemple parfait. Pour un supplément d’adrénaline je vous conseille l’avenue maréchal juin. Et dernier petit conseil allez faire un tour à Copenhague.

  2. la ville du « rafraîchissement climatique. »
    Vous prendrez bien un verre de « rafraîchissement climatique », non ?
    « la plantation de 10 000 arbres sur le mandat »
    vous êtes loin des 100000 arbres plantés par Daniel Richard ! Il vous faut faire un gros effort.
    Bref, en vue des élections municipales, chacun y va de sa petite mesure « écologiste » pour attirer quelques chalands désorientés, alors que pendant tous les mandats précédents personne n’a rien fait. Et bien entendu il faudrait les croire sur parole.

  3. « des termes romaines.  » ce n’était pas déja prévu dans le complexe « aqua quelque chose » de Magna Porta ? Avec la piscine a vague … et le Puy du fou..D ailleurs ou en sont reichen et robert, la compagnie des alpes sur ce sujet?

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité