ActualitésPolitique

ROCHEFORT-DU-GARD Le candidat Julien Paudoie présente ses colistiers

Julien Paudoie (devant au centre) a présenté ses 30 colistiers de ''Rochefort est à vous". (Marie Meunier / Objectif Gard)

Ce jeudi 27 février, le candidat aux municipales Julien Paudoie a présenté ses colistiers au Castelas. 30 hommes et femmes habitant tous les quartiers de la ville : La Bégude, Plateau Signargues, Vieux-village, Bellevue, route d'Avignon, Plan-planas... 

Pour choisir son équipe, Julien Paudoie a regardé une chose qui lui semble essentielle : "Le seul critère que l'on s'était fixé, c'est la compétence. Tous sont passionnés de la ville et ont de l'énergie à revendre." La moyenne d'âge de ses colistiers est de 48 ans, "sans jeunisme, ni sectarisme". La benjamine : Leina Mouaddel, étudiante en école de commerce, n'a que 21 ans. Cinq ans de moins que la tête de liste, Julien Paudoie lui-même, qui était encore plus jeune qu'elle quand il est devenu conseiller municipal de la majorité à Rochefort-du-Gard six ans plus tôt.

Majorité dont il s'est détachée avec quatre autres élus (Céline Alcalde n°2 de la liste, Rose Benmaamar, Dominique Crettaz et Rafik Bouras n°3) pour monter la liste "Rochefort est à vous". "Il manquait une vision alors on a souhaité avoir la nôtre pour voir l'avenir et arrêter de réfléchir en bon père de famille", explique Julien Paudoie. Frédéric Vézian, élu de l'opposition, a également rejoint les rangs de l'équipe, ainsi que Gilbert Pasquer, conseiller municipal de 2008 à 2014.

(Presque) aucun encarté sur la liste...

La quasi-totalité des colistiers ne sont pas encartés. D'ailleurs la liste ne s'encombre pas d'une étiquette : "Nous ne sommes soutenus par aucun parti. Le seul c'est Rochefort. Notre seul soutien, c'est vous", lançait Rafik Bouras à la fin de sa présentation. Chacune des 31 personnes engagées sont montées au pupitre pour dire quelques phrases de présentation personnelle. Dans un ordre aléatoire et pas dans celui de la liste déposée en préfecture, comme le souhaitait Julien Paudoie : "De la 31e à la 1re place, chaque personne est importante, qu'elle soit élue ou pas."

Niveau programme, Julien Paudoie et son équipe l'ont décliné en quatre axes : Rochefort ville nature (sécurisation de la route d'Avignon, développement d'un espace nature à la sapinière), ville entreprenante (baisse de la taxe foncière sur le bâti, revitalisation du centre ancien), ville séduisante (créer un pôle loisirs avec une salle des fêtes et un espace ludique) et ville responsable (faire des économies de fonctionnement).

Marie Meunier

La prochaine réunion publique de "Rochefort est à vous" est prévue le mercredi 11 mars, à 19 heures, à la salle Maurice Lacarrière, à la Bégude. 

Les colistiers (par ordre alphabétique) : Céline Alcalde (38 ans, avocate et conseillère municipale), Grégory Autret (41 ans, responsable régional dans l'agroalimentaire), Robin Balas (40 ans, ingénieur dans l'industrie), Rose Benmaamar (56 ans, agent administratif et conseillère municipale), Sylvie Bernard (59 ans, en recherche d'emploi), Nathalie Bobee (49 ans, consultante en marketing et communication), Hubert Bonvillain (65 ans, ingénieur retraité), Rafik Bouras (44 ans, chef d'entreprise et conseiller municipal), Jacques Brusque (69 ans, chef d'entreprise), Davy Champion (47 ans, chauffeur routier), Élisabeth Comte (75 ans, retraitée de l'immobilier), Claude Cramer (71 ans, retraitée de l'Éducation nationale), Dominique Crettaz (63 ans, retraité groupe La Poste et conseiller municipal), Cynthia Doury (38 ans, aide à la personne), Sébastien Genty (40 ans, cadre commercial), Simone Herique-Counot (76 ans, commerciale retraitée), Alexandre Jauffret (53 ans, pilote de canadair), Corinne Lecoeuvre (59 ans, femme au foyer), Mathieu Mandon (37 ans, artisan électricien), Carole Minand (40 ans, comptable), Leina Mouaddel (21 ans, étudiante en école de commerce), Mylène Murzilli (38 ans, secrétaire médicale), Gilbert Pasquer (68 ans, ingénieur retraité et conseiller municipal de 2008 à 2014), Julien Paudoie (26 ans, cadre de la fonction publique territoriale et conseiller municipal), Tamby Rasolofo (24 ans, étudiant en droit), Océane Ritter (23 ans, salariée de centre commercial), Claire Rouillon (40 ans, auxiliaire de puériculture), Hervé Sénéchal (53 ans, délégué commercial), Frédéric Vezian (45 ans, responsable administratif transport multimodal et conseiller municipal), Daniel Vidal (60 ans, en recherche d'emploi), Lucie Volle (33 ans, assistante commerciale).

 

Etiquette

3 réactions sur “ROCHEFORT-DU-GARD Le candidat Julien Paudoie présente ses colistiers”

  1. Quelques chiffres et facts checking concernant Julien Paudoie, spécialiste de l’ABSENTEISME :
    Sur 800 délibérations du conseil municipal, 0 rejet de la préfecture du Gard. Gage de la compétence de la majorité sortante lors de la mandature 2014-2020.
    Lorsqu’ils étaient présents, Julien Paudoie et ses amis frondeurs ONT VOTE POUR 99.37% des 800 délibérations du Conseil Municipal aujourd’hui décrié. Dommage et bonjour la crédibilité de ce candidat!
    Le contrat territorial page 82 a été approuvé par Julien Paudoie et ses amis. Triste vacuité électorale. Les convictions politiques doivent l’emporter plutôt que la soif de pouvoir, à tout prix, quitte à désinformer sur, jadis, ses propres positions. La bibliothèque aujourd’hui rejetée a été approuvée par lui…

    MAIS SURTOUT :
    Julien Paudoie a été absent à 13 conseils municipaux sur 35 pendant la précédente mandature soit un taux d’absentéisme de 37%,
    plus d’1/3 d’ABSENTEISME !
    Pour quelqu’un qui veut prendre le pouvoir et qui veut des adjoints présents (Cf; son programme) comme il le dit, il faudra faire preuve de davantage d’assiduité et s’appliquer à lui-même ses propres promesses! A moins de vouloir gérer la ville avec un smartphone, en direct de Marseille…

    Toutes ces informations sont publiques et vérifiables en Mairie de Rochefort du Gard ! 😉

    Dernier petit mensonge mais on n’est plus à çà près à moins de 2 semaines de l’échéance, les âges mentionnés ne sont pas les bons sur leur liste (avec des personnes qui se rajeunissent de 2 ou 3 ans 🙂 ), sans doute pour faire plus jeune ou coller à la moyenne d’âge de la liste de Rémy Bachevalier qui est de 48 ans, avec le benjamin qui a 19 ans de mémoire.
    Bref, de le politique politicienne comme les citoyens n’en veulent plus, hélas.

    Rémy Bachevalier propose un programme ambitieux et autofinancé répondant aux attentes des administrés, avec la construction d’une bibliothèque nouvelle génération, la rénovation et l’attractivité du centre ancien, développer le commerce et le tourisme, un éco-quartier intergénérationnel et des structures pour les familles avec un parc des sports et de loisirs. La maîtrise de la fiscalité, la sécurité et la requalification de la RD111 sont également à l’honneur dans son programme. Pas de démagogie et que du sérieux, avec un budget dédié.
    Il est vrai qu’il est plus facile de faire des promesses électoralistes non financées.
    Enfin, il a le mérite d’être clair sur ses intentions. Contrairement à d’autres. Il ne se présentera pas au Grand Avignon, et n’a pas l’intention de devenir conseiller régional, député ou sénateur…suivez mon regard. Il se consacrera uniquement à sa ville.
    Rochefort n’est pas un tremplin électoral.

  2. OMG que c’est long et inutile, Objectif Gard, ne limitez vous pas le nombre de caractère ? Le commentaire de l’internaute est plus long que le propos de votre journaliste! (je signe de mes noms et prénoms cette observation par obligation de transparence et loyauté que je m’applique dans cette campagne, je vais donc recevoir une flopée d’insultes et autres, merci de les censurer) Bonne fin de campagne

    1. Pourquoi? Est-ce que la réalité des faits vous embête, Mme Alcade? Votre conception de la liberté d’expression et de la liberté de la presse, est très inquiétante, pour une avocate, même si les libertés publiques ne rentrent pas dans votre domaine de compétence.
      Tous ces faits énoncés, qui vous mettent mal à l’aise, sont vérifiables et consignés en Mairie de Rochefort. Chaque citoyen a le droit d’être éclairé et peut les consulter.
      Enfin, l’un de vos colistiers est sous le coup d’une procédure au pénal, pour avoir mis en danger une adjointe et une fonctionnaire de Mairie en publiant des actes administratifs confidentiels sur les réseaux sociaux. Suite à ces faits inacceptables, Mme Le Maire a déclenché la procédure de protection fonctionnelle de ces agents exerçant une mission de service public. Je vous invite donc à davantage de réserve et de retenue.
      Ce type de procédure administrative de protection des agents du service public est suffisamment grave et rare pour être pris au sérieux.
      Vous paniquâtes apparemment ce jour-là, implorant Mme Le maire, de prendre du recul… que ce n’était pas si grave, en quelque sorte.
      Elle a eu le courage de la déclencher. On ne peut pas faire n’importe quoi dans un Etat de droit.
      Il est regrettable qu’une femme intelligente comme vous se soit associée avec ce sinistre personnage, par pure ambition de pouvoir.
      La justice tranchera le concernant.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité