Politique

MUNICIPALES À Bagnols/Cèze, « Convergences citoyennes » présente son programme pour une ville « en état d’urgence absolue »

Lors du meeting de la liste "Convergences citoyennes", jeudi soir à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La liste « Convergences citoyennes », conduite par Christian Roux à Bagnols, tenait jeudi soir son meeting de campagne dans une salle multiculturelle garnie d’une centaine de personnes.

Une assistance assez largement composée de socialistes, les deux sections du PS local étant représentées, ce que soulignera Christian Roux, qui a quant à lui une carte au Parti radical de Gauche. Et dans le public, on retrouvait la conseillère régionale (PS) Catherine Eysseric, qui vient de boucler le mandat actuel dans la majorité de Jean-Yves Chapelet avant de décider de ne pas repartir avec lui cette fois. Rappelons que la liste est soutenue, outre le PS et le PRG, par Europe écologie les Verts, Génération écologie, Occitanie Pais Nostre et la Gauche républicaine et socialiste.

Pour présenter son programme, la liste a fait un choix un peu particulier, celui d’une discussion, qui ressemblait parfois à un simulacre d’interview, conduite par Bernard Vignau, ponte du CEA Marcoule désormais à la retraite. Plus que la forme, concentrons-nous sur le fond. Après avoir estimé que « le constat socio-économique (lui) sembl(ait) catastrophique », Christian Roux affirmera qu’il était « primordial d’engager un plan de survie, Bagnols est aujourd’hui une ville en état d’urgence absolue. »

Six urgences déjà listées

Aux « difficultés sociales et économiques », le candidat rajoute « une incompréhension des enjeux environnementaux » de la majorité sortante. Face à ça, « Convergences citoyennes » définit « six urgences » : environnementale, démocratique, citoyenne, sociale, urbaine et économique. De quoi définir la trame du programme de « Convergences citoyennes ».

Sur l’environnement, Christian Roux évoquera les espaces verts, l’éclairage public « sur lequel les choses ne sont pas allées assez loin », l’isolation des bâtiments publics, et une « démarche de "débitumage" pour éviter d’imperméabiliser les sols ». Passant à l’alimentation, le candidat se déclarera « pour une alimentation de proximité » et pour une halle afin de la mettre en valeur. Sur l’urbanisme, le candidat se prononcera encore une fois contre l’étalement urbain, le développement des modes de déplacements doux ou encore la création « d’îlots de fraîcheur en végétalisant la ville. »

Engager la lutte contre les incivilités

Sur la démocratie, Christian Roux promettra « des comités de quartiers dotés de pouvoirs et d’un budget » et « un référendum d’initiative locale sur l’ensemble des projets structurants et les nouveaux transferts à l’Agglo. » Y rangeant aussi la sécurité, le candidat avancera un renforcement de la coopération entre les polices municipale et nationale, « une équipe de nuit présente dans tous les quartiers » et un accent sur la prévention. La liste compte aussi mettre en place une cellule dédiée « à la religion, l’égalité hommes-femmes et le handicap. » Et, comme toutes les listes jusqu’ici, « Convergences citoyennes » promet « une lutte sans merci contre toutes les formes d’incivilités. »

Sur le volet social, la liste veut « soutenir l’installation de nouveaux médecins » ainsi qu’un projet de maison de santé, et plus largement « mobiliser tous les financements et les partenaires pour faire de Bagnols une ville solidaire à tous les âges. » À propos de la citoyenneté, Christian Roux évoquera « le développement avec les jeunes de lieux de vie », notamment « une maison de la jeunesse et de la culture en centre-ville, un bowling, un nouveau skate-parc et du logement pour les étudiants et les apprentis. »

Une brigade verte

Revenant à l’urbanisme, la liste propose de « recréer de l’habitat dans le centre-ville », avec notamment « un vaste plan de réhabilitation de l’immobilier. » Quant à la propreté, qui revient très souvent dans cette campagne, « Convergences citoyennes » veut créer « une brigade verte. » Sur la voirie, la liste promet « une rénovation totale du revêtement des rues. » Pour le commerce, Christian Roux évoquera la possibilité de lancer « un programme d’acquisition et de mise à disposition de locaux à tarifs incitatifs. »

Enfin, sur l’économie, « Convergences citoyennes » veut mettre en place « un marketing territorial » histoire de vendre le territoire, créer « une maison de l’innovation et de l’entrepreneuriat » et « être acteur dans la formation. » Quand bien même cette compétence échoit à la Région. Et Christian Roux l’affirme : « Ces projets ont été chiffrés », et ils n’engendreraient pas de hausse des taxes locales.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

La liste : Christian ROUX, Françoise LEVEQUE, Alain DAVID, Claudine PRAT, Jean-Luc BUYCK, Fatiha BOUANANI, Kamel BENBOUGUERRA, Evelyne HAREL, Ahmed HALLAL, Isabelle JEANNEY, Jean-Pierre VASILE, Linda GANNAI, Éric MEGRET, Magali BRAGER, Ahmed FIGUIRA, Danielle TOUSSAINT, Bruno CATOEN, Lydie GARCIA, Anouar EL HEMDAOUI, Anne-Marie BRAGER, Bruno PICARD, Sheherazade ANNAB, Gérard CAUVIN, Nancy DEMOUSTIER, Edmond BESSON, Christine RIVIERE, Franck JUSTET, Alicia FERREIRA, Khalid BOUTAIB, Margaux PETRUCCI, Jean-Jacques RICART, Michèle OURTH, Mohamed ZENDJANE, Marie SOULIER, Armand MARCHAND

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

3 réactions sur “MUNICIPALES À Bagnols/Cèze, « Convergences citoyennes » présente son programme pour une ville « en état d’urgence absolue »”

  1. Quel est votre bilan après toutes ces années de politiques Mr Roux ? Attendez, je vais vous le mettre ce-dessous :

    . < (ceci est votre bilan)

    … Je sais, très significatif…

  2. M Roux aime les grand mots mais avec un esprit rétréci. « Urgence absolue » ! Confondrait-il avec le corona virus ? Ou veut-il faire peur aux gens ?
    En plus, jusqu’à aller chercher récupérer la conseillère régionale ! Allez, bye à celui qui a été socialiste tant bien qu’il a fait perdre M Revol à l’époque. Bye à celui qui a soutenu Macron jusqu’à animer un comité. Bye à celui qui maintenant se vante d’être PRG ! Bye à celui qui a fait l’alliance de la carpe et du lapin aux dernières municipales bagnolaises.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité