Economie

PONT-SAINT-ESPRIT Artisans et commerçants se serrent les coudes

Les commerçants et artisans de Pont-Saint-Esprit ont lancé leur page Facebook (DR)

À Pont-Saint-Esprit, il n’y a plus d’association de commerçants et d’artisans depuis quelques années. Pour autant, le tissu économique local sait se fédérer en cas de coup dur, comme lors de la crise du covid-19.

Au départ, il y a eu, comme partout en France, le coup de massue de la fermeture de la plupart des commerces avec le confinement. « Il y eu des liens d’entraide, nous avons tous essayé de nous remonter le moral, notamment sur les réseaux sociaux, c’est comme ça que c’est parti, que j’ai eu l’idée de montrer que nous sommes là, souriants, prêts à accueillir les clients », raconte Elisabeth Rieux, qui tient l’épicerie fine le Verre de grappes, sur le boulevard Gambetta.

Alors avec une bonne vingtaine d’artisans et commerçants elle a lancé une page Facebook « pour montrer que nous sommes nombreux, et sensibiliser les clients au fait qu’il faut soutenir les entreprises locales, les artisans, les commerçants et les producteurs qui sont très fragilisés par cette crise. » Et aussi amplifier le retour vers le commerce local de certains clients « qui ont été solidaires, au début ceux qui avaient le droit d’ouvrir culpabilisaient, mais très vite, les clients nous remerciaient d’être là », estime-t-elle.

De quoi donner l’image d’un tissu économique local varié et fédéré, d’autant « qu’on s’entend tous très bien », souligne Elisabeth Rieux. Sur cette page Facebook, qui vient d’être lancée, artisans et commerçants comptent partager leur actualité, leurs actions, comme la mise en place de services de livraison, et leurs promotions, ensemble. « Nous avons tous un peu plus pris conscience que nous dépendons les uns des autres et que c’est en se serrant les coudes on peut y arriver », souligne-t-elle. Une initiative qui ne marque pas pour autant le retour d’une association de commerçants. « On n’en est pas encore là », estime la commerçante qui pour l’heure veut plus « regrouper, montrer qu’il y a une dynamique. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité