ActualitésSociété

NÎMES MÉTROPOLE « Eau bien commun » remet l’eau au centre des débats

Au centre, le militant Sébastien Berthaut-Clarac entouré de ses deux avocats, maître Durand et Blanc (Photo Archives : Coralie Mollaret)

Dans un communiqué, l'association Eau bien commun du Gard reparle des différends qu'a connu l'Agglo avec la gestion de l'eau. Le voici dans son intégralité.

"Le président de l'Agglomération de Nîmes ne cesse de se targuer de transparence sur la question de la gestion de l’eau et de l’assainissement. Jusque-là, il n'a pourtant pas brillé ! Après avoir avoué en 2018 à Élise Lucet que la Saur se " gavait grave ", il a écrit aux 88 000 usagers que ce n'était pas vrai pour enfin, lors de ses vœux 2020, indiquer que la Saur s'était bien gavée ! Ce qui au passage explique les fameuses " économies " sur la nouvelle concession.

Mais c'est aussi en toute " transparence " que, depuis 2010, Yvan Lachaud et son compère Jean-Paul Fournier, ont ponctionné les usagers de l'eau Nîmois, illégalement, de 2,8 millions d’euros par an !

Et nous avons pu constater lors du dernier conseil communautaire que le souci de " transparence " absolue du Président de l'agglo perdurait en le poussant à faire de la commission des contrôles financiers une coquille vide. Chargée d'étudier les comptes de toutes les délégations de service public, une nouvelle fois, elle n'a pas étudié les comptes de ces DSP (NDLR délégation de service public) et son rapport, rendu obligatoire pour la transmission des comptes administratifs au trésorier payeur, n'est toujours pas mis en oeuvre (article R2222-1 du CGCT1).

Yvan Lachaud affiche donc une " transparence " quasi absolue. Il explique d'ailleurs à qui veut l'entendre que quatre personnes ont été désignées, du fait du prince (!), pour siéger au conseil d'administration de la filiale à 100% de Véolia : Eau de Nîmes métropole.

Or il refuse obstinément de donner les noms des personnes qu'il a choisi pour siéger. Cette information ne peut pas rester confidentielle, puisque ces personnes siègent, au nom de la collectivité Nîmes Agglomération, dans une entreprise concessionnaire de service public. D'où la question : ces personnes tant vantées existent-elles ? Qui a dit " transparence ? "

Publicité
Publicité
Publicité

Anthony Maurin

Bonjour, je m'appelle Anthony Maurin, j'ai 35 ans et je suis journaliste depuis près de 15 ans. Le sport, les toros, le patrimoine, le tourisme, la photographie et le terroir sont mes principales passions... Sans oublier ma ville, Nîmes!

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité