Economie

PONT-SAINT-ESPRIT La mairie met sur pied un plan de relance de l’économie locale

L'hôtel de ville de Pont-Saint-Esprit (DR)

Mercredi soir, le conseil municipal de Pont-Saint-Esprit a voté à l’unanimité un plan de relance de l’économie locale pour aider les commerces et les entreprises de la ville.

Un plan que la municipalité a voulu « en complémentarité avec les aides économiques de l’État et des Régions », précisera la maire, Claire Lapeyronie, en préambule. Un plan en trois volets.

Concrètement, la mairie exonère les loyers et les charges des commerces de la Cazerne, tout comme les charges des étudiants en médecine logés dans les locaux de l’école Villa-Clara. La mairie n’encaissera donc pas les loyers du 17 mars dernier au 10 septembre prochain. Il est précisé que ces loyers « feront l’objet d’une remise gracieuse au vu de la diminution du chiffre d’affaires constatée entre mars et fin août 2020. »

Idem pour le bail de mise à disposition du domaine privé pour la Guinguette de Valmont, pour laquelle une remise gracieuse est proposée à partir du 24 avril 2020, « sur baisse significative du chiffre d’affaires. » Quant aux étudiants en médecine de Villa-Clara, qui paient habituellement 90 euros par mois, la mairie les exonère de ces charges jusqu’au 10 septembre prochain.

Un plan de relance à 135 000 euros

Deuxième volet de ce plan, l’exonération des redevances d’occupation du domaine public pour les commerces sédentaires et ambulants. En clair, cette mesure concerne les cafetiers et restaurateurs pour leurs terrasses et les étaliers du marché hebdomadaire, pour une période allant du 17 mars au 10 septembre prochain. Cette mesure représente un manque à gagner de 75 000 euros pour la mairie.

Enfin, la mairie exonère les redevances d’occupation du domaine public pour les travaux sur la voirie. L’idée est de réduire les charges des professionnels sur la période du 17 mars au 22 juin derniers. Cette mesure représente une somme d’environ 5 000 euros en tout.

Au global ce plan de relance monte à 135 000 euros pour la mairie, comme précisé lors de l’examen du budget mercredi soir. Insuffisant pour l’opposition : « Ces mesures ne s’adressent pas à tout le monde. J’ai une pensée pour ceux qui sont laissés pour compte. Nous aurions pu et dû être au rendez-vous pour soutenir les entreprises », estimera ainsi Didier Bonneaud.

Claire Lapeyronie lui répondra que la commune se bornait aux mesures entrant dans son champ de compétences. « Il y a aussi beaucoup d’aides de l’État, de la Région et de l’Agglo », ajoutera la maire, tout en précisant que « c’est un début. Nous surveillerons de très près la situation. » Le plan de relance de l’économie locale sera voté à l’unanimité malgré les réserves de l’opposition.

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité