ActualitésCulture

CULTURE Le festival de la Basse Cour déménage à Anduze

Le festival de la Basse cour se tiendra cette année au parc des Cordeliers à Anduze, le samedi 3 octobre. (Crédit photo : Pierre Rigot)

Depuis 2017, le festival de la Basse Cour posait ses valises chaque année à la carrière sourde de Collias. Alors qu'il avait été convenu avec l'équipe municipale de Benoît Garrec que la manifestation reviendrait pour une 14e édition, la convention a été désapprouvée par le nouveau maire, Jonathan Pire. 

Ce dernier a exprimé son désaccord sur plusieurs points notamment : la gratuité des espaces, la mise à disposition du personnel municipal... En cause aussi la "subvention" versée au collectif regroupant 13 compagnies de cirque, trop élevée aux yeux du nouvel édile. L'ancien maire a répondu qu'il ne s'agissait pas d'une subvention mais bien "d'achats de spectacles" : "Ces 3 500 € représentaient donc 0% des subventions mais 30% de la catégorie fêtes et cérémonie."

Bref, tout ça fait que le dialogue s'est rompu (mais avait-il déjà commencé ?) entre la nouvelle municipalité de Collias et le collectif de la Basse cour. Ce dernier a passé dès cet été un appel aux communes alentours pour accueillir le festival qui avait attiré 2 500 personnes sur deux jours en 2018. Cocorico, il a trouvé une terre d'accueil pour le recevoir.

Au programme : cirque, art de rue, concert...

Le public a donc rendez-vous le samedi 3 octobre au parc des Cordeliers à Anduze. Au programme : cirque, art de rue, concert... Le tout en format réduit sur une journée. Dès 15h, le site sera ouvert et les premiers arrivants pourront s'adonner à l'atelier snackliner ou à des jeux d'adresse. À 16h, la programmation s'ouvrira avec du théâtre musical jeune public. La compagnie "Laissons de côté" jouera le spectacle "Singe d'orchestre" soit l'histoire de trois prétendants musicologues qui viennent orchestrer leur histoire de la musique non sans quelques situations ubuesques.

Le jeune public sera gâté puisqu'à 18h, la compagnie "L'araignée au plafond" viendra aussi partager quelques contes et histoires. En parallèle, à la même heure, Véronique Tuaillon jouera "More Aura" et se glissera dans la peau d'une boxeuse ressemblant à Julia Roberts mais avec un nez de clown et des dents pourries pour parler de la résilience et la folie douce qui nous gardent debout.

S'ensuivra la compagnie Olof Zitoune, spécialiste de la brouette à chipos servies à la truelle avec son spectacle "La Bétonnière à l'aligot". Et pour terminer en musique, Rodéo spaghetti jouera quelques morceaux "bien salés" pour que ça groove jusqu'au bout des boots. C'est ça quand la chanson italienne rencontre les sons western de l'Amérique.

Marie Meunier

Bar et restauration sur place. Réservations en ligne ici. Plus d'informations sur le site internet et sur le Facebook de la Basse cour. 

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité