ActualitésPolitique

VAUVERT Conseil municipal : un pôle de services aux Costières et des indemnisations en hausse pour les élus

Le conseil municipal de Vauvert s'est réuni en configuration covid ce lundi. (Photo Boris Boutet)

Ce lundi au conseil municipal, le renouvellement urbain du quartier des Costières a été évoqué. L'assemblée a ensuite élu ses représentants pour plusieurs commissions locales. En fin de séance, l'indemnisation des élus a fait l'objet de vifs débats entre le maire, Jean Denat, et son opposant, Jean-Louis Meizonnet. 

Après un mois de juillet très dense et un mois d'août sans conseils municipaux, l'assemblée vauverdoise faisait sa rentrée ce lundi. Parmi les principaux projets de ce début de mandat, l'aménagement de l'ancien site de l'Oustaou, situé dans le quartier des Costières, a été évoqué en début de séance. Un important projet de renouvellement urbain doit y être réalisé avec notamment la création d'une maison de santé pluriprofessionnelle (MSP). La première pierre devrait être posée en 2021.

Le plan du futur pôle de services sur l'ancien site de l'Oustaou (Photo DR)

Autour de celle-ci, c'est tout un pôle de services, dont la construction doit être pilotée par la Société d'aménagement et d'équipement du Gard (SEGARD), qui devrait voir le jour. "Il y aura une crèche, des bâtiments médico-sociaux et des logements inclusifs, détaille le maire Jean Denat. Une voie principale et des cheminements doux assureront l'interconnexion avec l'ensemble du quartier des Costières." 

Plus tard dans la soirée, le conseil a élu ses représentants dans plusieurs commissions locales. Ainsi, Katy Guyot représentera l'assemblée au sein de la Commission locale de l'eau (CLE) et du Schéma d'aménagement et de gestion de l'eau (SAGE) de la Camargue gardoise et des eaux du Vistre et nappes Vistrenque et Costières, tandis que Bruno Pascal a été élu délégué de la commune à l'Union des villes taurines de France (UVTF).

Passe d'armes sur les indemnités des élus

C'est autour de la question de l'augmentation des indemnités des élus que le ton est quelque peu monté entre majorité et opposition. "On suit simplement l'évolution nationale du point d'indice", a présenté Jean Denat. "Vous nous répétez à chaque conseil que Vauvert est une ville pauvre mais les élus ne se privent pas d'augmenter leurs indemnités", a rétorqué le chef de file de l'opposition, Jean-Louis Meizonnet.

"Nous utilisons l'enveloppe prévue par la loi, a justifié le maire. C'est justement car nous sommes une ville pauvre que l'État considère notre charge de travail plus importante par rapport à une commune classique. Et vous auriez pu aussi noter que nous les avions baissé à deux reprises lors du précédent mandat." Au total, l'enveloppe des élus vauverdois a augmenté d'environ 19%, passant d'environ 168 000€ par an à un peu plus de 200 000€, sur un budget communal de 16M€.

Un don de solidarité à la manade Raynaud

Chaque mois, le maire dispose d'une rémunération de 2 585,98€ tandis que ses adjoints et les conseillers aux Hameaux et aux Sports touchent 967,23€. Les autres conseillers municipaux responsables d'une délégation ont droit quant à eux une indemnité mensuelle d'une centaine d'euros.

En fin de séance, le conseil a voté l'attribution d'un don de solidarité de 300€ à la manade Raynaud, touchée par un incendie en début d'année. "Cette manade historique de la commune mérite bien plus que cette somme", a estimé l'opposant Philips Vellas. La délibération a malgré tout été adoptée à l'unanimité.

Boris Boutet

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité