A la uneActualitésEconomiePolitique

NÎMES Affaire de la SENIM : Franck Proust renvoyé officiellement en correctionnelle, sa première réaction

(Photo : Abdel Samari)

L'interminable dossier pénal de la SENIM, débuté il y a plusieurs années va connaître prochainement son épilogue. Selon nos informations, le parquet de Nîmes vient de renvoyer devant le tribunal correctionnel de Nîmes, le président de Nîmes métropole Franck Proust.

Si le dossier date de 2006 avec l'enquête préliminaire, en 2008 une information judiciaire sera confiée à un juge d'instruction. Mais il faudra attendre 2017 pour voir Franck Proust, alors député européen et premier adjoint à la ville de Nîmes, mis en examen pour des délits de favoritisme et trafic d'influence. L'élu réfute catégoriquement la moindre infraction depuis le début.

Le fond de l'affaire remonte aux années 2000 lorsqu'il était président de la société d'économie mixte (SENIM) et  elle porte sur des soupçons d'irrégularités concernant des ventes de terrains et des appels d'offre menés à l'époque par cette société.

Franck Proust avait fait appel de sa mise en examen devant la cour d'appel de Nîmes qui l'avait débouté, puis avait formé un pourvoi devant la Cour de cassation... Celui qui est depuis devenu président de l'agglomération de Nîmes en juillet dernier a vu son recours rejeté. Le juge d'instruction en charge du dossier vient donc de rendre sa décision et de le renvoyer en correctionnelle.

Le président de Nîmes métropole vient de réagir pour notre rédaction : "Je prends acte de cette décision qui pour moi est un soulagement car je souhaitais que cette affaire se termine. Je vais préparer sereinement ma défense, je ne cache pas que cette affaire m’affecte car elle dure depuis 18 ans. Il n’y a pas d’enrichissement personnel, nous sommes sur des procédures. J’ai le regret de ne jamais avoir rencontré la juge d’instruction mais, néanmoins, c’est une affaire qui touche mon éthique, mes valeurs et qui m’a fait beaucoup de mal sur le plan personnel. Cette affaire m’affecte car ce n’est pas un combat politique droite-gauche. Je vais mettre toute ma force et ma détermination parce que c’est un combat pour la vérité, l’innocence et l’éthique."

Etiquette

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

1 commentaire sur “NÎMES Affaire de la SENIM : Franck Proust renvoyé officiellement en correctionnelle, sa première réaction”

  1. Un casier judiciaire pour un homme politique c’est quoi ? Une distinction ? Un diplôme ? Ça n’empêche pas de continuer. Avec un casier on ne peut pas entrer/poursuivre de nombreuses professions, mais pour gérer l’argent public, non, ça n’est pas incompatible ?! Allez expliquer ça aux enfants !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité