ActualitésPolitique

RÉGIONALES Jérôme Talon : « Nous devons aller chercher les électeurs d’Emmanuel Macron »

Jérôme Talon, le référent gardois de La République en marche Photo : AS/Objectif Gard

Le candidat de la majorité présidentielle, Vincent Terrail-Novès, a officiellement lancé sa campagne pour les élections régionales de juin. Interview du chef de file des Régionales dans le Gard, Jérôme Talon.

Objectif Gard : Vincent Terrail-Novès défendra les couleurs de la majorité présidentielle aux Régionales. Pourquoi lui ?

Jérome Talon : D’abord parce qu’il a fait acte de candidature pour avoir le soutien de La République en marche. Vincent Terrail-Novès a 42 ans. Il est maire de Balma en Haute-Garonne, vice-président de la métropole toulousaine et conseiller régional sortant. Il n’est pas adhérent au parti présidentiel et incarne le renouvellement.

C’est quand même un ancien membre du parti Les Républicains...

Oui, d’ailleurs il assume son parcours ! C’est quelqu’un de Droite. Mais il a quitté Les Républicains très rapidement après l’élection d’Emmanuel Macron, estimant que le clivage Droite-Gauche n’avait plus de sens.

Votre candidat part avec un handicap : il est peu connu. Et encore moins dans le Gard…

Quel que soit le candidat, il faut bien qu’il ait une origine. Si ça avait été un Gardois, il n’aurait pas été connu à Toulouse. Après, il se fera connaître dans le cadre de la campagne de terrain. En avril, nous présenterons notre projet pour la Région. Quant à moi, je vais l’accueillir, ce vendredi à Bagnols. Nous avons trois mois et demi pour faire campagne.

« Un candidat sincère, avec de la fraîcheur »

Selon un sondage Ifop commandé par Les Républicains, votre candidat frôle la barre des 10% d'intention de vote. Ce score vous permettrait de vous qualifier pour le second tour. Quelle sera votre stratégie ?

Vincent Terrail-Novès vient d’annoncer sa candidature. Il n’est pas encore connu. D’abord, je ne doute pas que les soutiens des partis, alliés de la majorité présidentielle, vont arriver. Ensuite, nous capitaliserons sur sa personnalité. C’est un candidat sincère, avec de la fraîcheur. Nous présenterons aussi un projet en avril. C’est en renforçant notre présence territoriale que nous ferons réélire Emmanuel Macron en 2022.

La présidente sortante socialiste Carole Delga est en tête des sondages, au coude-à-coude avec le Rassemblement national. Qu’espérez-vous de ce scrutin ?

La présidente sortante fait le tour de force de capter un électorat qui vote Emmanuel Macron. À nous d’aller les chercher ! Carole Delga fait beaucoup de communication. Elle tape sur le Président intelligemment lorsque notamment des sujets le desservent. Par contre, elle n’hésite pas à s’approprier certains dispositifs de l’État comme le fonds L’OCCAL. Certes, le conseil régional y participe, mais sans l’État, on y arriverait pas ! […] Nous devons aller chercher les électeurs d’Emmanuel Macron et rassembler cette grosse assiette centriste. Comme le dit notre candidat, son éventail part de la Gauche raisonnée à la Droite raisonnable !

Serez-vous tête de liste dans le Gard ?

C’est à Vincent de désigner ses têtes de liste dans la Région. Après oui, je suis candidat à la candidature. Je ne m'en cache pas.

Propos recueillis par Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 réactions sur “RÉGIONALES Jérôme Talon : « Nous devons aller chercher les électeurs d’Emmanuel Macron »”

  1. Après C.Castaner, c’est M.Schiappa qui affirme qu’elle voterait sans scrupule pour JL.Mélenchon. Ce même JL.Mélenchon qui œuvre avec des islamistes pour changer sinon le monde du moins la France.
    Cette gauche, jusqu’au sein de l’état, part à la dérive.
    E.Macron n’est plus en mesure de mener notre société dans de bonnes conditions, ses errements produisent désormais du chaos.
    L’autre question est de savoir ce que « Les Républicains » comptent faire pour stopper la marche en avant vers ce chaos. Au delà des élites, de l’appareil, de ceux qui bien en place sont prêts à tout et n’importe quoi pour y rester, c’est aux électeurs de décider : en votre âme et conscience, soutiendrez vous par votre vote les porteurs d’une idéologie contraire à vos idéaux lorsque le temps arrivera de faire le choix le plus crucial pour l’avenir de notre pays ?
    Envoyez un message clair aux dirigeants de L.R parce qu’il est temps de le faire. Dites leur que les soutiens à cette gauche sont désormais terminés, que vous ne participerez plus à cela dès les prochaines élections départementales et régionales.

  2. Comment faire confiance à cet alimentaire politique qui plombe depuis plus de dix ans avec la complicité de son compèree dans la médiocrité politique Rey l’avenir du Gard rhodanien. C’est moi d’abord, à moi les cumuls. Il serait temps que les électeurs se réveillent. Là, il avoue son incompétence. Il veut récupérer des électeurs socialistes après avoir trahit le PS rien que pour sa petite personne. Et aujourd’hui, il pleurniche et il donne des leçons au PS.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité