Politique

GARD Le député Cellier souligne l’augmentation des dotations de l’État aux collectivités

Anthony Cellier (Marie Meunier / Objectif Gard)
Le député de la 3e circonscription du Gard Anthony Cellier (Marie Meunier / Objectif Gard)

On ne le sait pas toujours si on ne se penche pas sur les budgets des communes, départements et régions, mais les dotations versées par l’État représentent une bonne partie des rentrées d’argent des collectivités. 

Ces dotations, versées par l’État notamment suite à des transferts de compétences vers les collectivités, avaient considérablement baissé entre 2013 et 2017 : « plus de 10 milliards d’euros au niveau national dont 20 millions d’euros pour les communes du Gard », rappelle le député de la troisième circonscription du Gard Anthony Cellier dans un communiqué. De quoi creuser un sacré trou dans le portemonnaie des collectivités. 

« Depuis 2017, c’est le choix de la confiance qui a été fait envers les élus locaux en augmentant la dotation de solidarité urbaine (DSU) et la dotation de solidarité rurale (DSR) en complément d’une augmentation exceptionnelle de la Dotation de Soutien à l’Investissement Local (DSIL) pour accompagner la relance économique par l’investissement », affirme le parlementaire. Anthony Cellier estime que « nous avons stoppé l’hémorragie des dotations qui anémiait progressivement nos collectivités. » 

Après avoir rappelé que pour 2021, ces dotations de l’État allaient augmenter dans le Gard d’1,2 million d’euros, le député affirme que « Ce lien qui unit l’Etat à nos territoires se traduit aussi par la compensation à l’euro près de la suppression progressive de la taxe d’habitation qui bénéficie d’ores et déjà à 80% de nos concitoyens depuis 2020 et qui arrivera à son terme en 2023 pour l’ensemble des Françaises et des Français. L’objectif est clair : inverser la tendance de ces 10 dernières années qui asphyxiait nos collectivités, leur permettre d’investir, redonner du pouvoir d’achat à nos administrés pour soutenir une croissance vertueuse depuis les territoires ». 

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité