ActualitésGardPolitique

GARD Président, conseillers nationaux, secrétaires de circo… Les résultats des élections internes des Républicains

Les Républicains du Gard (Photo Anthony Maurin).

Selon la fédération Les Républicains (LR) du Gard, 59% des militants ont renouvelé ce lundi leurs instances locales. 

C'est une élection interne qui mettra du baume au cœur à certains chez les membres LR. Ce lundi, l’ensemble des fédérations Les Républicains de France étaient appelées à renouveler leurs instances. Dans le Gard, 1 200 militants étaient appelés aux urnes. « Nous enregistrons 59% de participation », précise le parti, « un chiffre plus que satisfaisant, similaire à la moyenne nationale. »

Christophe Rivenq réélu président de la fédération

En quoi consistait ce scrutin ? D'abord, les militants ont procédé à l'élection du président de la fédération. Un titre plus honorifique que décisionnaire : les statuts du parti indiquent que le pouvoir est entre les mains du secrétaire départemental, nommé par Paris. En occurrence dans le Gard, il s’agit de Franck Proust, président de Nîmes métropole. Ce lundi, l'Alésien Christophe Rivenq a été réélu président avec 100% des suffrages. Un score à la soviet en raison de l'absence d'adversaire... Le partage de pouvoir entre Nîmes et Alès a de beaux jours devant lui. 

Le très populaire Richard Tibérino

Le moment le plus palpitant de cette élection est le vote des conseillers nationaux. Et pour cause... Il fait office de vrai test de popularité ! Comme en 2016, c'est le Nîmois Richard Tibérino qui arrive en tête avec 70,12% des voix. Ancien adjoint à la sécurité de la Ville de Nîmes, l’édile est aujourd’hui président du syndicat du traitement des ordures ménagères du Sud du Gard. Il a également été désigné par son parti pour être le candidat de la Droite à la présidence du Département, lors des prochaines élections en juin. 

Le Nîmois Richard Tibérino arrive en tête de l'élection des conseillers nationaux avec 70% (Photo : Coralie Mollaret)

En deuxième et troisième position, on retrouve deux élues alésiennes, Léa Boyer et Valérie Meunier. Ces dernières ayant récolté respectivement 65% et 60,82% des voix. S’en suit l'élection de la responsable de la permanence, Lucienne Bergeron, avec 53,2%. Le vice-président de Nîmes métropole en charge de la gestion des déchets, Bernard Angelras, fait son entrée au conseil national avec 49,70%. Nouvelle entrée aussi pour le collaborateur du maire de Nîmes, Gerardo Marzo, qui récolte 42,23%.

Enfin, la conseillère municipale de Villeneuve, Blandine Arnaud, et l’ex-secrétaire de la troisième circonscription, Rafik Bouras, ferment la marche avec 39,18% et 39,02%. Dans ce classement, certains militants regrettent que la deuxième circonscription du Gard ne soit pas représentée : le candidat de Nages-et-Solorgues, Jean-Pierre Medan, n’ayant pas été élu avec 38,41%. Puisque sur les huit postes disponibles, neuf candidats étaient en lice.

Pas de surprise pour les secrétaires de circonscription

Enfin, la troisième partie de cette élection comprenait la désignation des secrétaires de circonscription. Des responsables politiques chargés d’animer la vie militante. Un scrutin sans surprise...  Il n'y avait qu’un candidat en lice sur chaque territoire. Sur la première et sixième circonscription, les élus nîmois Véronique Gardeur-Bancel et Richard Flandin ont été réélus, tout comme l’Alésien Pierre Martin sur la quatrième. Sur la deuxième et troisième, deux nouveaux militants prennent leurs fonctions : le président de l’EPTB du Vitre Thierry Agnel et l’adjoint au maire de Villeneuve, Farès Orcet. 

Coralie Mollaret 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

2 commentaires

  1. Aucune surprise elections convenues d avance comme à chaque fois. Seule sont élus ceux qui sont désignés par les maitres du département.
    Chaque fois pareil. Les résultats des élections internes dans le gard au moins du rpr puis de l’ump et maintenant les républicains sont toujours jouées avant le scrutin. Exemple de démocratie interne à la soviétique. je me déplace plus , j ai appris l’intérêt de l’abstention au fil des années de militantisme. C’est vrai que lors des dernières primaires présidentielles nous avons pu voir le foutoir d’un scrutin ouvert

  2. Je tiens à féliciter monsieur BACHEVALIER Maire de Rochefort du Gard qui fait un score non négligeable de 63.27% suivi de Véronique BOISSY Adjointe au CCAS avec 57.14% aisni que monsieur Jean-Louis PELLET Adjoint aux sports et commerces avec 56.12%
    BRAVO et Félicitations à eux

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité