GardJustice

ASSISES Frappé, ligoté et tué : le calvaire d’un octogénaire

C'est un procès d'appel qui est jugé à partir de ce matin devant la cour d'assises d'Avignon. Un retraité avait été tué chez lui.

La cour d'assises du Vaucluse juge en appel, à partir de ce lundi 21 juin, deux hommes accusés d'avoir tué à son domicile un octogénaire sur la commune de Bessèges, dans le nord du département du Gard.

Un accusé récidiviste avait été condamné en octobre 2020 devant la cour d'assises du Gard à la réclusion criminelle à perpétuité. Son complice avait écopé de 30 ans de réclusion criminelle.

Celui qui avait été sanction à la perpétuité était en état de récidive de crime après une condamnation il y a plusieurs années devant la juridiction criminelle des Bouches-du-Rhône. Son complice a été sanctionné dans le Gard à 30 ans de réclusion assortis de 20 ans de peine de sûreté. Ce dernier, défendu par maître Carmelo Vialette, et son complice avaient immédiatement décidé d'interjeter appel.

 

Une affaire effroyable survenue dans la nuit du 29 au 30 octobre 2017. Le  propriétaire des lieux, 89 ans, avait été retrouvé mort dans sa villa située à Bessèges, après avoir été violemment frappé, puis ligoté. Le vieux monsieur, qui vivait seul dans cette maison, avait pour habitude de faire quotidiennement ses courses dans ce village et parfois de faire ses confidences, notamment sur son patrimoine, dans un bar du coin où il avait ses habitudes.

Les cambrioleurs devenus tueurs cette nuit d'octobre 2017 pensaient que le vieil homme possédait des louis d'or et avaient décidé de le cambrioler de nuit. Lors de cette nuit tragique, la victime avait entendu du bruit dans sa maison et avait fait face à deux hommes. Ce sont les gendarmes de la section de recherches de Nîmes qui sont parvenus après plusieurs semaines d'enquête à mettre deux noms sur ce crime.

Boris De la Cruz

Journaliste, je suis passionné par les faits divers, la justice et la politique. Je collabore à Objectif Gard et à des médias nationaux.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité