GardPolitique

DÉPARTEMENTALES Le PRG du Gard se félicite de la mobilisation des électeurs de gauche

Patrick Scorsone et Nathalie Nury sont deuxièmes à un souffle du RN à Roquemaure (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Patrick Scorsone et Nathalie Nury sont deuxièmes à un souffle du RN à Roquemaure (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

La Fédération Gardoise du Parti Radical de Gauche, se félicite de la mobilisation des électeurs de gauche "qui peut permettre de conforter les majorités de gauche au département comme à la région" comme elle l'indique dans un communiqué.

"Nous sommes particulièrement heureux de la qualification pour le second tour de Patrick Scorsonne et Nathalie Nury candidats sur le canton de Roquemaure malgré la concurrence de candidats soutenus par LREM. Nous appelons l’ensemble des électeurs et des élus progressistes et humanistes à les soutenir en vue du second tour face au RN."

Et de rappeler : "Représentants du plus vieux parti de France et fondateur de la République, nous ne pouvons cependant nous satisfaire de l’abstention historique observée ce dimanche. Pressentant ce risque, ce PRG avait, dès le 6 avril, réitéré auprès du gouvernement sa demande de « suppléments de campagne » dans la presse régionale, accessible à égalité pour tous les candidats et pris en charge partiellement par l’état pour faire la nécessaire pédagogie de ces élections."

Abdel Samari

Créateur d'ObjectifGard, je suis avant tout passionné par les médias et mon département. Ce qui me motive chaque jour : informer le plus grand nombre sur l'actualité du Gard ! Pari tenu ?

Articles similaires

2 commentaires

  1. Les résultats à Roquemaure m’interpellent. En 2015, au premier tour Nury – Pecout avaient obtenu 491 suffrages et là Nury – Scorsone, 729. Un écart de 238 voix alors que Nury n’était pas très porteuse de voix en 2015. Et cette fois avec un inconnu politiquement, elle fait mieux. Et pendant ce temps là, Pecout passe de 491 à 59. 432 suffrages en moins. Très étrange.

  2. Le PRG gardois se targue d’avoir créé la République. Sûrement pas de la première en tout cas née en 1792. Et la bonne mobilisation, le maire de Goudargues n’a pas dû la voir. Éliminé dans le canton de Pont-Saint-Esprit.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité