ActualitésPolitique

DÉPARTEMENTALES Quissac : la présidente sortante face à l’extrême-Droite au second tour

Françoise Laurent-Perrigot et Olivier Gaillard (Photo : droits réservés)
Françoise Laurent-Perrigot et Olivier Gaillard (Photo : droits réservés)

La socialiste Françoise Laurent-Perrigot et son binôme Olivier Gaillard ont récolté 51,09% au premier tour des élections départementales sur le canton de Quissac. Ils feront face au Rassemblement national au second tour.

Un « ouf » de soulagement pour les élus sortants. Exclus de l’accord d’union de la Gauche, le tandem Laurent-Perrigot/Gaillard affrontait dès le premier tour des candidats soutenus par la France insoumise, et ceux du Rassemblement national. Ce binôme constitué par Jean-Pierre Audibert et Jacqueline Bouvot avaient décidé d’en découdre avec Olivier Gaillard, maire de Sauve et député démissionnaire, élu aux Législatives 2017 sous les couleurs de La République en marche.

À Quissac, cette triangulaire de premier tour avait de quoi alimenter le suspense. D’autant que la Droite n’a pas pu trouver de candidats pour défendre ses couleurs. Finalement, les électeurs du canton de Quissac se sont un peu plus mobilisés avec un taux de participation à 39% (contre 33% à l’échelle départementale). La présidente sortante du conseil départemental et le maire de Sauve arrivent en tête avec 51% des voix, soit 18,9% des électeurs inscrits. « Nous sommes satisfaits du score obtenu avec plus de 51% », réagit Olivier Gaillard qui s’interroge toutefois sur « la participation très faible. Avec Françoise, nous allons tout faire pour mobiliser des électeurs cette semaine ».

Pas de consigne de vote pour le binôme soutenu par FI

Le score des sortants n'est toutefois pas suffisant pour une élection dès le premier tour (il fallait réunir 25% des électeurs inscrits). Françoise Laurent-Perrigot et Olivier Gaillard affronteront le Rassemblement national au second tour, les candidats Isabelle Gouleret et Maxime Jegat étant arrivés en second position avec 29,6% soit 11% des inscrits. Quant au binôme Audibert-Bouvot, son résultat (19,2%) ne leur permet pas de poursuivre l'aventure des Départementales.

« Cette abstention est déplorable. Il faut que tout le monde se pose des questions et surtout les politiques. Nous ne donnerons aucune consigne de vote. Les gens sont responsables. Moi, je ne dirai pas à la presse ce que je vais faire personnellement, même si ce n’est pas un secret », fait savoir Jacqueline Bouvot.

CM

coralie.mollaret@objectifgard.com

Lire aussi : UN JOUR, UN CANTON Quissac : la présidente Françoise Laurent-Perrigot, contre vents et marées

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité