A la uneBagnols-UzèsPatrimoine

VILLAGES DE CARACTÈRE Aiguèze, le charme des vieilles pierres et la fraîcheur de l’Ardèche

Vue d'Aiguèze (Marie Meunier / Objectif Gard)
Les touristes se pressent sur les terrasses place du Jeu de Paume. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Connaissez-vous les "Villages de caractère" du Gard ? Ce label distingue les communes de moins de 2 000 habitants au charme parfois méconnu et regorgeant de richesse patrimoniales et culturelles. Objectif Gard vous emmène balader dans les ruelles pittoresques de ces petits joyaux. Premier arrêt à Aiguèze, petite commune de 200 âmes, juste à la sortie des gorges de l'Ardèche.

Aiguèze bien connue aussi pour être classée parmi les Plus Beaux villages de France gardois. Surplombant l'Ardèche depuis sa falaise, la commune attire près de 300 000 touristes chaque année. Qui ne succomberait pas au charme de sa Grand'rue au parterre de galets et à ses maisons de village toutes en pierre. Sans parler de la vue sur l'Ardèche marquée de baigneurs et de canoës.

L'église Saint-Roch a la particularité d'être ornée de peintures sur ses murs et ses plafonds. (Marie Meunier / Objectif Gard)

J'ai envie de commencer la visite par l'église Saint-Roch. Construit au Moyen Âge et remanié à plusieurs reprises, cet édifice a été classé aux Monuments historiques en 1993. La particularité est que ses murs, ses plafonds sont entièrement peints. Tous les ornements ont été refaits à l'initiative de la famille Fruton, descendants de Monseigneur Fuzet, l'un des plus célèbres enfants du pays, qui a marqué de son empreinte cette église. Lui-même avait déjà restauré l'église et son clocher en son temps et il a beaucoup œuvré à la conservation et à la modernisation du village. On le voit d'ailleurs représenté sur un des vitraux surplombant le chœur.

Pas de place pour le made in China, que de l'authentique

Juste à côté se dresse ce qui était le presbytère. Le curé n'y vit plus, mais désormais une poignée d'artistes de la région y exposent leurs œuvres depuis l'année dernière maintenant. Mon regard se laisse happer par les toiles façons Douanier Rousseau de Michèle Garin ou encore par des sacs à mains sculptés et les céramiques en tout genre.

Dans l'ancien presbytère, plusieurs artistes se sont regroupés pour exposer leurs oeuvres. (Marie Meunier / Objectif Gard)

J'arpente les ruelles et tombe sur d'autres boutiques et ateliers de créateurs. Au "comptoir des Sarrasins", on peut se mettre à table pour manger un bout ou bien acheter des produits locaux. À plusieurs reprises, je trouve des tee-shirts estampillés au nom du village. Pas une trace de made in China sur les étals. "Il faut garder le cachet du village", tonne le maire, Charles Bascle. Un peu plus loin, en remontant vers le Nord, se niche un cabinet de curiosités avec plein de fossiles et de bestioles exotiques.

Vous pouvez emprunter l'Escalo pour accéder aux rives de l'Ardèche et vous baigner. Attention, ça monte au retour... (Marie Meunier / Objectif Gard)

Mais l'un des passages incontournables à Aiguèze se situe à l'arrière de l'hôtel Le Castelas. On se retrouve au-dessus de l'Ardèche. D'en haut, on aperçoit ce qui était le lavoir du village, incrusté dans le lit de la rivière. Vous pouvez descendre sur les berges en empruntant l'Escalo, en longeant les ruines du Borian où vécurent plusieurs générations de pêcheurs. En face se dresse le village de Saint-Martin-d'Ardèche, porte vers la région Rhône-Alpes et derrière encore, le Géant de Provence veille.

Une randonnée de 7km vers Castelvieil

Passage sous la voûte nommée la "Combe des oiseaux" puis retour à la place principale, celle du Jeu de Paume. Elle aussi a été aménagée par Monseigneur Fuzet. Les joueurs de pétanque font tinter leurs boules. Les terrasses des restaurants font le plein de touristes, à l'ombre des arbres. Au centre, un homme jette une pièce dans la fontaine datant de 1877 dédiée à Saint-Roch et à son chien. Peut-être comme moi, vous laisserez-vous tenter par une glace ou un cocktail au café Chabot ou bien par une planche de tapas au Bouchon. En repartant, il faut absolument faire un arrêt photo sur la montée de La Roque. Vous aurez un point de vue imprenable sur le village, son clocher et les vestiges du donjon et de la tour sarrasine.

La place du Jeu de Paume a été pensé et aménagé par Monseigneur Fuzet. (Marie Meunier / Objectif Gard)

Et pour les amateurs de marche et d'histoire, sachez que de nombreux sentiers partent d'Aiguèze. Une randonnée pédestre de 7 km commence du nord de la commune via le GR4 et va jusqu'à Castelvieil. C'est un ancien oppidum dont il reste quelques pierres et qui offre de beaux points de vue sur l'Ardèche. Prévoyez tout de même de quoi vous hydrater et vous protéger du soleil ardent du Midi.

Marie Meunier

Le saviez-vous ? La présence de l'Homme dans les environs remontent à la Préhistoire. On le sait grâce aux peintures rupestres de la grotte Chabot (-20 000 ans) et sa célèbre fresque représentant des mammouths.

Articles similaires

Un commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité