GardPolitique

EXPRESSO Piémont cévenol : le maire de Saint-Hippolyte ne décolère pas

À Gauche, le maire de Cardet et président de la Communauté de communes du Piémont cévenol, et à droite, le maire de Saint-Hippolyte-du-Fort, Bruno Olivieri (Photo : Coralie Mollaret)
À Gauche, le maire de Cardet et président de la Communauté de communes du Piémont cévenol, et à droite, le maire de Saint-Hippolyte-du-Fort, Bruno Olivieri (Photo : Coralie Mollaret)

L’élu cigalois Bruno Olivieri s’est fendu d’un mail dans lequel il met de nouveau en cause la gestion du président du Piémont cévenol, Fabien Cruveiller. 

Souvenez-vous : il y a plus d’un an, le maire de Saint-Hippolyte-du-Fort - la ville la plus importante de ce regroupement - menaçait de quitter l’intercommunalité du Piémont cévenol. En cause : l’éviction de Bruno Olivieri de l’exécutif communautaire, l’édile ayant perdu son poste de vice-président.  À la place, c’est son opposant, Cyril Moh, qui a récupéré le siège. Une déclaration de guerre pour les Cigalois. 

Les mois ont passé mais les rancunes restent tenaces. Il y a quelques jours, Bruno Olivieri s’est fendu d’un énième mail aux élus de la communauté de communes. Un mail pas piqué des hannetons dans lequel il dénonce « l’absence flagrante de considération » de Fabien Cruveiller pour les élus de Saint-Hippolyte-du-Fort. Bruno Olivieri n’a pas digéré que son élu ait « poireauté » le 14 septembre une heure à Monoblet. 

« À cause des intempéries, la commission développement économique a dû être annulée. Tous les élus appelés à y participer ont été avertis, sauf celui de Saint-Hippolyte », dénonce le maire. S’agit-il d’une maladresse ? D’un oubli volontaire ? Fabien Cruveiller assure « que tout a été fait en bonne et due forme. Je ne souhaite pas polémiquer et je préfère me concentrer sur les projets de notre territoire. » 

Bruno Olivieri, lui, n'est visiblement pas de cet avis. Dans son mail, il alerte même sur « une fuite extrêmement préoccupante de cadres de la communauté de communes.» Selon nos informations, trois directeurs et cinq agents sont partis en quelques mois, principalement dans les services ressources humaines et finances. « Je ne suis pas dupe des difficultés », réagit Fabien Cruveiller, assurant là aussi s'employer « à garder le cap et à reconstruire de manière cohérente. » 

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité