GardSociété

GARD Le décret de naturalisation délivré à 25 nouveaux Français

Le naturalisés ont posé avec Frédéric Loiseau (photo Norman Jardin)

Ce lundi, dans les salons de la préfecture du Gard, 25 récipiendaires ont reçu un décret de naturalisation française lors d’une cérémonie solennelle.  

« Je me sens plus libre et plus en sécurité et je suis très fière d’être Française. »  Ce n’est pas sans émotion que Harefeh, une jeune femme d’origine iranienne, en France depuis cinq ans et qui a déposé sa demande il y a deux ans, vient de se voir délivrer son décret de naturalisation. Quelques larmes ont même coulé au moment de recevoir le précieux document. La Vauverdoise est l’une des 25 personnes qui ont acquis la nationalité française.

Les récipiendaires ont reçu le décret de naturalisation des mains du sous-préfet (photo Norman Jardin)

Lors de ce rendez-vous solennel, les récipiendaires ont reçu leur décret de naturalisation des mains de Frédéric Loiseau, sous-préfet de l’arrondissement de Nîmes et secrétaire général de la préfecture du Gard. Ce dernier a souligné dans un discours : « Devenir français n’est une simple formalité, c’est une démarche au sens profond, c’est un honneur avec des droits et des devoirs » 

Après la remise des décrets de naturalisation, la Marseillaise a été chantée avec les paroles qui défilaient sur un écran. C’est ensuite « l’Ode à la joie », l’hymne européen qui a été diffusée. Les 25 récipiendaires sont originaires des pays suivants : Maroc (5), Algérie (3), Laos (2), Albanie (1), Belgique (1), Cameroun (1), Comores (1), Gabon (1), Géorgie (1), Grande-Bretagne (1), Iran (1), Liban (1), Madagascar (1), Mexique (1), Portugal (1), Roumanie (1), Thaïlande (1) et Tunisie (1). Ils habitent dans onze communes gardoises : Nîmes (11), Beaucaire (2), Manduel (2), Vauvert (2),   Arpaillargues-et-Aureillac (1), Aubais (1), Bagnols-sur-Cèze (1), Caissargues (1), Saint-Marcel de Careiret (1), Sauveterre (1) et Saze (1).

Norman Jardin

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité