Bagnols-UzèsEconomie

BAGNOLS/CÈZE Chez Winelia, un exemple de transition en douceur

Jean-Luc Gaidon et Alexis Sambugaro de Winelia, à Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Dans de nombreuses entreprises, la question de la transmission de l’activité à la retraite du dirigeant est un sujet sensible, voire tabou. Pas chez Winelia, entreprise de conseil et de formation gérée par Jean-Luc Gaidon à Bagnols et Grenoble. 

Engagé de longue date sur les questions de diversité, Jean-Luc Gaidon l’affirme, il « croi(t) à la rencontre. » L’humain avant tout donc, ce qui lui permet parfois de voir ce que les autres n’avaient pas perçu car, dit-il, « on ne sait plus regarder, les processus de recrutement font qu’on cherche toujours à minorer le risque, et donc on écarte des profils. » 

Des profils comme celui d’Alexis Sambugaro, 32 ans. Le jeune homme, après un DUT de science et de génie des matériaux et un master en ingénierie d’affaires, se retrouve serveur dans un hôtel restaurant près de Bagnols. « Il était invisible, comme pas mal de gens », décrit le chef d’entreprise. Intrigué par ce jeune homme, Jean-Luc Gaidon récupère son CV, et flashe : « C’était un des plus beaux CV que j’aie vu depuis que je recrute. » Le chef d’entreprise est alors proche de signer un gros contrat pour sa société qui fait notamment dans le e-learning et la formalisation des processus industriels pour le CEA et Orano, et recrute le jeune homme. 

Les deux hommes se retrouvent sur un ensemble de valeurs et de méthodes de travail. Le courant passe, et Jean-Luc Gaidon a une idée derrière la tête : faire d’Alexis son successeur. « J’ai 60 ans, je m’approche de la fin de carrière, et très vite on s’est mis d’accord sur une préparation pour me succéder, on s’est cablés sur dix ans », rejoue le chef d’entreprise. 

Désormais, Alexis Sambugaro a pour coeur de métier l’accompagnement des entreprises vers le transfert de compétences. Une activité qui, comme toutes les autres de Winelia, va être recentralisée à Bagnols, où les trois salariés de l’entreprise sont d’ores et déjà basés. Issu lui-même du Cercle des jeunes décideurs, qui a « structuré (sa) façon de voir les choses », Jean-Luc Gaidon a poussé Alexis Sambugaro à intégrer celui de Nîmes. Histoire de perpétuer, outre son activité, l’esprit de l’entreprise que Jean-Luc Gaidon a fondé il y a onze ans : « Tout ce que je fais aujourd’hui, je le fais avec l’idée de la transmission. » 

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité