A la uneActualitésCamargueGardPolitique

EXPRESSO Les moustiques piqueront moins les finances du Grau-du-Roi

Moustique tigre ou pas, les nuisances causés par ces insectes sont importantes et croissent chaque année un peu plus (Photo DR)
Moustique tigre ou pas, les nuisances causés par ces insectes sont importantes et croissent chaque année un peu plus (Photo DR)

Ce vendredi au conseil départemental, les élus attribueront 130 000 € à la commune du Grau-du-Roi afin de soulager sa participation pécuniaire dans sa politique de démoustication. 

Le Grau-du-Roi, ses jolies plages, son sable dense et… ses moustiques. Régulièrement des campagnes de démoustication sont conduites sur le littoral afin que « la gêne provoquée par ces insectes soit tolérable », indique le syndicat mixte EID Méditerranée. Chargé de cette mission, le satellite est financé par les communes du Grau-du-Roi, de la Grande Motte ainsi que par le conseil départemental du Gard. 

Seulement depuis quelques années, le maire du Grau-du-Roi, Robert Crauste, est dépité. L’édile estime payer trop cher : 441 431 € par an. « Soit 80% des contributions communales », avait indiqué la mairie dans une délibération présentée au conseil municipal le 26 janvier dernier. Quelles sont les raisons de cette facture trop salée ? Comme pour les pompiers du Gard, c’est le mode de calcul des contributions – jugé injuste par les Graulens – qui pose problème. Ce dernier est basé sur le nombre de résidences secondaires.

Alors, pour mettre la pression et ouvrir de nouvelles négociations, l’édile a attaqué au tribunal administratif les contributions 2019 et 2020. Visiblement Robert Crauste a bien fait. Une commission de conciliation a été mise en place. En 2021, le conseil départemental du Gard, membre du syndicat, a réformé le mode de calcul, intégrant désormais le potentiel financier des communes membres du syndicat. Il est même allé plus loin en revoyant à la hausse sa participation financière pour alléger un peu plus les finances du Grau-du-Roi. 

Un cadeau de Françoise Laurent-Perrigot ?

Faut-il y voir un cadeau de bienvenue de la nouvelle présidente Françoise Laurent-Perrigot ? Cette décision intervient alors que Robert Crauste vient d’être élu au Département. Désormais, la ville du Grau-du-Roi ne paiera plus que 347 789 € contre 441 431 € auparavant. S’il n’a rien contre la station balnéaire gardoise, un élu départemental déplore « le manque de vision politique ». Il poursuit : « Il aurait fallu réformer le système en y intégrant plus de partenaires financiers. En maîtrisant la population des moustiques, on protège des villes comme Nîmes. La présidente fait plaisir à l’élu. Espérons que cette politique ne soit pas conduite durant tout le mandat. » Sinon, comme les moustiques, ça pourrait piquer…

Coralie Mollaret 

coralie.mollaret@objectifgard.com 

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité