A la uneActualitésPolitique

EXPRESSO Dominique Passieu investi par le parti de Jean Lassalle aux Législatives

Dominique Passieu, candidat aux Législatives sur la 4e circonscription. (Photo Corentin Migoule)
Dominique Passieu, candidat aux Législatives sur la 4e circonscription. (Photo Corentin Migoule)

Révélée dans nos colonnes le mois dernier, la candidature de Dominique Passieu pour les élections législatives sur la 4e circonscription est plus que jamais d’actualité. L’ex-encarté chez Les Républicains s’engage avec l’investiture du parti Résistons ! de Jean Lassalle.

« J’ai l’investiture depuis longtemps mais j’attendais avant de l’annoncer », prévient Dominique Passieu, qui a fini par officialiser il y a quelques jours sa candidature pour les élections législatives sur la 4e circonscription sous la bannière Résistons !, parti du candidat à la Présidentielle Jean Lassalle. Sur ses réseaux sociaux, celui qui vient de souffler sa soixante-dixième bougie durant le week-end avait disséminé quelques indices, jouant à fond la carte de la ruralité, posant tantôt avec ses chèvres qu’il chérit, endimanché avec un béret en guise de couvre-chef, ou sur un tracteur.

« Plusieurs partis de Droite m’ont proposé des investitures. J’allais me présenter sans étiquette et puis j’ai choisi le parti de Jean Lassalle car il représente parfaitement ce que je suis », rejoue le restaurateur cévenol, qui a établi sa permanence de campagne au n°10 place de la Libération, à Alès. Persuadé d’être en mesure de créer la surprise en accédant au second tour malgré la forte concurrence sur la ligne droitière qu’il occupe, l’élu à la chambre de commerce et d’industrie (CCI) du Gard entend « brasser large » en mobilisant « tous les déçus ». Et ils seraient nombreux à en croire Dominique Passieu : « Je lance un appel à tous les adhérents et sympathisants communistes, socialistes, LFIstes et écologistes qui ne se reconnaissent pas dans cette union des partis. »

« La France manque de main d’œuvre qualifiée »

Avec l’aide d’une demi-douzaine d’amis fidèles, parmi lesquels Serge Henry, ex-directeur de campagne de Jean-Pierre de Faria, le candidat Résistons ! s’est mis au diapason d’une bataille politique qui peut aussi se gagner sur le numérique, en publiant un clip de campagne de près de trois minutes dans lequel on le voit arpenter le territoire, d’Alès à Pont-Saint-Esprit en passant par Vézénobres et Lussan. Au rayon des propositions de celui qui dit vouloir se battre « pour le peuple », la lutte contre « les communautarismes et les idéologies mortifères qui gangrènent la France » figure en bonne place, tandis que Dominique Passieu lie de manière directe « l’insécurité au chômage grandissant et à la précarité ».

Les agriculteurs et les artisans, « nombreux sur la circonscription », feront aussi l’objet de la plus grande attention du dernier nommé qui rêve de donner au territoire « son indépendance énergétique en travaillant sur les énergies bois qui sont la grande richesses de nos Cévennes ». Au cœur de cette liste non-exhaustive, les jeunes ne sont pas oubliés à l’heure où la France « manque de main d’œuvre qualifiée », ce qui nuirait à plusieurs secteurs dont « l’hôtellerie, la restauration, le bâtiment et la santé ». « Redonnons à nos jeunes l’envie du travail enseigné par une formation professionnelle digne de ce nom et non pas en les orientant bêtement comme le fait l’Éducation nationale en fonction des besoins », peste le septuagénaire, qui a choisi Alexandra Pantoustier pour suppléante.

Corentin Migoule

Articles similaires

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité