Actualités
Publié il y a 7 ans - Mise à jour le 28.05.2015 - thierry-allard - 1 min  - vu 223 fois

BAGNOLS L’hommage des communistes à leur camarade résistant André Sautel

Hier soir, à l'entrée de la rue André Sautel de Bagnols (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ils se sont rassemblés à l’entrée de la rue André Sautel, du nom d’un résistant communiste bagnolais tué sous la torture le 6 février 1943 au Mans.

Depuis 2013 et l’instauration par le Sénat de la journée nationale de la Résistance, les communistes bagnolais choisissent de rendre hommage à des résistants de la ville chaque année à cette date, pour laquelle « malheureusement ici il n’y a pas de commémoration par les officiels » a regretté Michel Tortey, le secrétaire de la section Gard rhodanien du PCF.

Toujours au rayon des regrets, Michel Tortey a déploré « un choix partial » dans celui fait par le président de la République François Hollande d’introniser hier au Panthéon quatre grandes figures de la Résistance, dont « la famille communiste est la grande absente. »

Pour le secrétaire de la section PCF, « plus qu’un oubli, c’est une faute grave et même une falsification profonde de l’histoire nationale. » Saluant tout de même le fait de faire rentrer deux femmes de plus au Panthéon, Michel Tortey a ensuite estimé que « la Résistance communiste pouvait fournir de nombreux noms et certains auraient pu être dans les entrantes de ce jour au Panthéon. »

Revenant à la mémoire d’André Sautel, Michel Tortey a ensuite affirmé que « le devoir de mémoire doit se faire tant au niveau local qu’au niveau national. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Thierry Allard

Actualités

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais