Publié il y a 1 an - Mise à jour le 14.02.2023 - Stéphanie Marin - 2 min  - vu 732 fois

TERRE D'ARGENCE ViaRhôna : le territoire se paie une troisième tranche

Le tronçon de la ViaRhôna qui relie les ports de Beaucaire et Bellegarde a été inauguré le mercredi 22 juin 2022. (Photo : S.Ma/Objectif Gard)

- Photo : S.Ma/Objectif Gard

Tandis que les travaux pour le deuxième tronçon de la ViaRhôna - qui reliera le port de Beaucaire au futur port de Fourques - se poursuivent, les élus de la Communauté de communes Beaucaire Terre d'Argence (CCBTA) ont voté à l'unanimité le lancement de l'opération pour la troisième tranche. 

Réunis en bureau communautaire ce lundi 13 février, les élus ont voté à l'unanimité le lancement de la troisième tranche de la ViaRhôna sur le territoire. Soit un tracé de 15,4 km entre le port de Bellegarde et Saint-Gilles. Une opération qui complète l'offre déjà mise en oeuvre entre Beaucaire et Bellegarde au début de l'été dernier et en cours de réalisation avec le tronçon Beaucaire-Fourques. La date prévisionnelle d'achèvement pour ce deuxième tronçon de 14,6 km est prévue en juin 2023. 

Suivront donc en fin d'année, les travaux pour ce troisième itinéraire. Le coût de cette opération est évalué à près de 2,9 M€ hors taxes. Dans son plan de financement prévisionnel, la CCBTA prévoit des subventions de l'Europe dans le cadre de Fonds européen de développement régional, de la région Occitanie, de l'État, de la Compagnie nationale du Rhône et du Conseil départemental. Un premier calcul qui ramène le reste à charge pour l'intercommunalité porteuse de la maîtrise d'ouvrage, à 721 281,25 €. Un montant auquel il faudra déduire la part de la ville de Saint-Gilles, au prorata des kilomètres linéaires, concernant la partie traversant la commune.

"Donc, le reste à charge devrait être d'environ 350 000 €", a précisé le président de la CCBTA, Juan Martinez. Et le même de poursuivre : "On pourra ainsi aller d'Uzès jusqu'à la mer à vélo en passant par notre territoire. C'est une belle opération financière et une belle opération d'aménagement" pour l'attractivité touristique de la Terre d'Argence. Soulagé d'apprendre la coopération de la ville de Saint-Gilles dans ce projet qu'il juge être "à la mode" tout en reconnaissant la nécessité "d'en profiter puisqu'il y a des co-financeurs", Julien Sanchez a interrogé le président sur une éventuelle participation de l'Agglo de Nîmes. "Pour l'instant, non. Elle n'a pas la compétence", a répondu Juan Martinez.

Stéphanie Marin

Environnement

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio