Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 16.05.2024 - Abdel Samari - 1 min  - vu 1524 fois

ÉDITORIAL Feria - Olé !

Photo archive Objectif Gard

C'est l'heure. La Feria de Nîmes, édition 2024, démarre.

Alors qu'hier, la pluie a empêché la tenue de celle des enfants, tous les festaïres ont les yeux rivés sur Météo France, espérant que les prochains jours ne seront pas orageux. Bonne nouvelle, selon les dernières prévisions, le soleil sera au rendez-vous. Peut-être pas ce jeudi matin. Mais pour tout le week-end, grand beau temps en perspective. Et même quelques lueurs d'été dimanche et lundi avec un thermomètre qui devrait tutoyer les 30°C ou pas loin. Tant mieux, d'autant que pour cette nouvelle édition de Pentecôte, la Ville et Simon Casas ont préparé un programme alléchant. Le Bioù d'or 2023 sera là ce soir pour la première course, une première. La pégoulade qui fera le tour des boulevards en début de soirée sur le thème de la Camargue lancera les hostilités. Et à partir de vendredi, tout montera en puissance avec les rendez-vous traditionnels, abrivados, concerts, ambiance dans les bodegas. Sans oublier samedi, le grand concours de Paëlla, une nouveauté depuis l'an dernier. Seul manquera à l'appel le grand concert du samedi soir sur le parvis des arènes. Pour des questions de sécurité, nous sommes en Urgence Attentat, rappelons-le. Mais l'on pourra se rattraper dimanche soir avec le concert Flamenco à La Placette de Rancapino, que l'on nous annonce exceptionnel. On vous épargnera le chiffre de fréquentation attendu pour ce week-end dans les rues nîmoises, la municipalité ayant l'habitude en toutes circonstances de le sortir à chaque occasion. Il y aura toutefois, à n'en pas douter : du soleil, de la musique, des corridas, de la bouffe et de quoi boire un coup. Et des gens heureux. C'est déjà cela, bien l'essentiel...

Abdel Samari

Gard en Feria

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio