Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 20.05.2024 - La rédaction - 2 min  - vu 1235 fois

FAIT DU SOIR Feria de Pentecôte 2024, clap de fin !

Ce lundi aux Jardins de la Fontaine 

Ce lundi aux Jardins de la Fontaine 

- (Photo : Coralie Mollaret)

La Feria de Pentecôte 2024 s’est achevée avec ses traditionnels rendez-vous du lundi. Tour d’horizon. 

En ce lundi de pentecôte, les festaïres ont vécu leur dernière journée de fête. Celle-ci a démarré peu après 10 heures aux Jardins de la Fontaine avec les joutes de la Jeune lance graulenne. 

Une tradition vieille de plus de 40 ans de mémoire de jouteurs. Les jouteurs, en tenue blanche, arborant leur lance bleue ou rouge, sont arrivés depuis les allées Jean-Jaurès accompagné d'une peña. Parmi les huit joueurs, deux filles et deux enfants ont essayé de se faire tomber en frappant avec leur lance le pavois de l'adversaire.

Un rendez-vous incontournable, chaque année, plusieurs milliers de personnes s'agglutinant autour du canal dont l'eau est, en ce mois de mai, plutôt fraîche ! 

Le Rocio est une des animation les plus colorée de la feria. Comme chaque année, le cortège constitué de danseuses sévillanes de tous âges, mais sans chevaux ni calèches, part de la place Montcalm. Pour cette édition 2024, le soleil joue les timides, mais ça n’empêche le Rocio d’emprunter la rue de la République, ma place des Arènes, le boulevard de la Libération pour arriver à destination, c’est-à-dire l’église Sainte-Perpétué-et-Sainte-Félicité. C’est là, après quelques ultimes chants que se déroule l’habituelle messe sévillane.

Le Rocio sur la place de la République • Photo : Norman Jardin
La messe sévillane • Photo : Norman Jardin

À quelques kilomètres de là, se joue une autre musique. Cette de la bouvine de l’encierro de Saint-Césaire. Les taureaux de la manade de l’Etrier joeunt avec les participants et un peu avec les barrières dans une ambiance familiale, comme souvent sur la place du Griffe. C'est la dernière apparition des taureaux dans les rues, pour cette feria 2024. 

Voila un taureau qui pose fièrement • Photo : Norman Jardin
Certains participants ont pris tous les risques • Photo : Norman Jardin

Les flamencas du défilé du Rocio se sont ensuite donné rendez-vous à 13h30 devant le musée de la Romanité, avec d'autres associations de danse espagnole, pour un flashmob.

Dernière répétition avant la flashmob • C. Graizzaro
Des flamencas de tous âges ont apporté encore un peu de soleil espagnol sur le parvis du Musée de la Romanité • C. Graizzaro

Une partie du groupe participant encore à la corrida qui se déroulait à quelques mètres, les danseuses présentes ont décidé de doubler la dose. Une première flashmob a été effectuée pour le public présent, et une seconde a eu lieu une trentaine de minutes plus tard, avec cette fois toutes les danseuses au grand complet.

Olé! • C. Graizzaro

Après avoir montré les pas deux fois, ces dernières ont eu bien de la peine à recruter du public pour les rejoindre sur la scène improvisée.

Quelques personnes se sont laissées convaincre par les danseuses de les rejoindre sur la piste de danse. • C. Graizzaro

Quelques enfants finissent par se jeter à l'eau, suivi par des danseurs en tenue qui ont fini par motiver une petite dizaine de bailaores et bailaoras d'un jour... qui se sont tout de même cachés derrière les danseuses pourtant accueillantes. 

S'il y en a deux qui n'ont pas été difficiles à convaincre, et qui s'en sont donné à coeur joie, ce sont ces deux jeunes hommes très motivés • C. Graizzaro

La rédaction

Gard en Feria

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio