Publié il y a 10 mois - Mise à jour le 22.05.2023 - François Desmeures - 2 min  - vu 463 fois

FÉRIA D'ALÈS Les animations ont résisté à la pluie, dans un climat sécuritaire globalement serein

La mairie a compté près de 8 000 personnes sur la place des Martyrs-de-la-Résistance, le mercredi soir

- François Desmeures

La pluie a bien évidemment joué un rôle dans une baisse constatée de la fréquentation pour la feria alésienne. Les animations en ont fait les frais, comme le Paquito cévenol du samedi soir ou le défilé sévillan du dimanche matin, tous deux annulés. Conséquence directe du mauvais temps, rixes et tensions dans les rues sont aussi en baisse. 

Initialement prévues pour animer le Paquito cévenol, les deux penas de la place Barbusse ont ravi la bodega du Rugby club cévenol, samedi après 20 heures • François Desmeures

"Ce fut relativement calme par rapport aux autres éditions." Au cabinet du maire en charge de la sécurité, Marian Mirabello a le sourire, même s'il regrette "une participation raisonnable" parce que la feria a bien été "embêtée par la météo". Tout juste relève-t-il un samedi soir un peu plus tendu, "avec un public très jeune et bien alcoolisé" qui a fait passer une soirée chargée aux forcxes de sécurité. Mais pas d'outrage pour autant, "le comportement a été correct envers les agents", se félicite le proche du maire, Max Roustan. 

Quelques bobos ont été traités par la Sécurité civile. Une jeune fille a également signalé une piqûre - dont la "mode" était heureusement passée dans les fêtes par rapport à l'an dernier - mais sans qu'aucun liquide n'ait pénétré le derme. Enfin, une inquiétude a duré une fin de nuit et une longue matinée autour du sort d'une jeune fille de 20 ans, originaire du Puy-en-Velay, présentée pour une douleur au pied au PC feria samedi soir. Prise en charge, puis libérée, elle est ensuite allée dormir chez des amis orginaires de la même région qu'elle, sans le signaler à son premier groupe de copains. Les services de police ont été alertés, tandis que des messages étaient envoyés sur les réseaux sociaux. En début d'après-midi, s'apercevant de l'inquiétude générale, elle a pu rassurer tout le monde. 

La mairie a compté près de 8 000 personnes sur la place des Martyrs-de-la-Résistance, le mercredi soir • François Desmeures

Côté programmation officielle, "en considérant le temps qui n'a pas été clément sur la feria, le bilan est plutôt positif", se réjouit Raphaële Navarro, adjointe aux festivités en mairie, qui se félicite d'avoir pu maintenir les rendez-vous, en dehors des deux pré-cités. "Mercredi, on a tremblé en pensant ne pas maintenir le feu d'artifice mais finalement on a quand même pu le tirer". Un mercredi soir qui illustre, justement, "la bonne fréquentation", avec près de 8 000 personnes comptées par les services de la Ville sur la place des Martyrs-de-la-Résistance.

Et même si le Paquito cévenol n'a pu avoir lieu, 1500 foulards aux couleurs de la feria ont trouvé preneur sur le lieu où devait se tenir l'événement et où les deux penas prévues sont quand même venues animer la distribution... et la bodega du Rugby club cévenol. 

Raphaële Navarro à la distribution des foulards de la feria, lors de l'édition 2022 du Paquito cévenol • François Desmeures

L'adjointe aux festivités regarde désormais vers Estiv'Alès, dont la programmation devrait être annoncée dans la première moitié de juillet. On connaît déjà la date du concert de Kendji Girac (9 juillet), de Cratère surfaces ou celles des Fous chantants avec Jean-Louis Aubert (les 28 et 29 juillet). Il reste donc beaucoup de dates à couvrir si l'ambition reste, comme l'affirme Raphaële Navarro, "tous les jours une nouvele festivité"

François Desmeures

Gard en Feria

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio