Gard en Feria
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 15.09.2023 - Yannick Pons - 2 min  - vu 915 fois

NÎMES EN FERIA Jean-Paul Fournier donne le premier coup de sécateur des vendanges au clos de la Fontaine

D’un bon coup de sécateur, Jean-Paul Fournier a déclaré ouverte la vendange aux côtés du Nîmois Bernard Angelras,

- Yannick Pons

Le maire de Nîmes a ouvert symboliquement la feria des vendanges par un premier coup de sécateur dans une grappe de raisin cultivée à proximité de la tour Magne. Le vin tiré de la récolte sera mis en bouteilles, une petite cuvée symbolique.

Avec l’aide de quelques personnalités nîmoises, les vignerons de l’AOC Costières de Nîmes ont récolté ce matin les pieds de vignes plantés aux abords de la Tour Magne, sur le haut des Jardins de la Fontaine.

Coup de sécateur

À la façon du Montmartre parisien, le mini-vignoble nîmois est installé en ville, sous le regard bienveillant de la tour Magne, dans les jardins de la Fontaine. Ce sont les Volques, fondateurs de Nîmes et de cette tour bimillénaire et un peu plus, premiers vignerons en France, qui ont introduit la vigne sur les hauteurs nîmoises, bien avant l’ère romaine.

D’un bon coup de sécateur, Jean-Paul Fournier a déclaré ouverte la vendange aux côtés du Nîmois Bernard Angelras, • Yannick Pons

"Voilà six ans, on plantait cette vigne comme à Montmartre. Les Costières de Nîmes sont une qualité de notre terroir que l’on retrouve sur nos tables", lance Jean-Paul Fournier, maire de Nîmes, qui est détenteur d’un casier viticole informatisé (CVI) lui permettant l’exploitation de ces rectangles de vignes. D’un bon coup de sécateur, l’édile a déclaré ouverte la vendange aux côtés du Nîmois Bernard Angelras, président de l'Institut français de la Vigne et du vin ( IFV).

Cuvée symbolique

Géré par le syndicat vigneron des Costières de Nîmes, le clos est le témoin de la richesse du vin de la région. Une cuvée 2023 symbolique verra le jour très bientôt. 

Aurélie Pujol, directrice du syndicat des Costières a participé à la récolte • Yannick Pons

Il y a six ans, 150 pieds de vignes ont été plantés dans deux petits jardins clos par des murs de pierre qui abritent deux cépages, Syrah et Mourvèdre. "L’année dernière, 20 kilos de raisin avaient été récoltés pour donner le jour à douze bouteilles collector", lance Aurélie Pujol, directrice du syndicat des Costières.

La douce musique et le folklore du Collège des consuls des vignes latines d’Occitane • Yannick Pons

La douce musique et le folklore du Collège des consuls des vignes latines d’Occitane ont animé la récolte. L’AOC donne rendez-vous désormais tous les soirs de feria sur l’esplanade, autour d’un verre de vin dans la bodega rose.

Yannick Pons

Gard en Feria

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio