Publié il y a 1 an - Mise à jour le 13.05.2023 - Thierry Allard - 1 min  - vu 354 fois

LAUDUN-L’ARDOISE Le 1er REG organise une grande journée mêlant sport et cohésion

Ce vendredi, lors du Swimrun organisé par le 1er REG

- Photo : 1er REG

Dix kilomètres de course à pied et deux kilomètres de nage : « Ce n’est pas donné à tout le monde », sourit l’adjudant Adrian, qui a conçu ce deuxième Swimrun, événement organisé par le 1er Régiment étranger de génie de la Légion étrangère, vendredi au WAM Park de Piolenc (Vaucluse).

Mais il fallait bien ça, à savoir cinq tronçons de course à pied de 2 300 mètres et quatre de natation de 500 mètres chacun, pour cette « grande journée sportive et de cohésion », souligne le colonel François Perrier, le chef de corps du 1er REG. Cohésion entre ses hommes, mais plus largement : les 84 participants, répartis en 42 binômes sanglés ensemble, proviennent également d’autres régiments de la Légion étrangère (4e RE, 1er RE, 1er REC, 2e REG, 13e DBLE, 2e REI), de l’UIISC1 de la Sécurité civile, du 4e RHFS des forces spéciales, du GIGN d’Orange et de la BA115 d’Orange.

Ce vendredi, lors du Swimrun organisé par le 1er REG • Photo : 1er REG

Ce vendredi, lors du Swimrun organisé par le 1er REG • Photo : 1er REG

« Beaucoup de régiments avaient leurs événements dédiés, nous avons donc réfléchi à un challenge sportif qui colle à notre identité, retrace le colonel Perrier. Nous sommes un régiment amphibie, passer de la mer à la terre, changer de milieu, c’est un peu notre métier. » Alors le 1er REG a monté un événement adapté d’une épreuve suédoise, le Swimrun qui, comme son nom l’indique, consiste à la fois à nager et à courir. « C’est original, et ça ne demande pas beaucoup de matériel », rajoute le chef de corps.

Ce vendredi, lors du Swimrun organisé par le 1er REG • Photo : 1er REG

Et si la symbolique se retrouve dans le côté amphibie, elle est également forte avec le fait que les binômes sont physiquement reliés par une sangle. « On ne travaille jamais seul, comme au combat », rappelle le colonel Perrier. Avec un objectif : « Passer un bon moment de cohésion. »

Thierry Allard

Bagnols-Uzès

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio