Gard
Publié il y a 2 mois - Mise à jour le 10.12.2023 - Sabrina Ranvier - 4 min  - vu 697 fois

FAIT DU JOUR Vanessa Monteillet, 37 ans et doyenne de la faculté de droit d’Unîmes

Pour tout gérer, Vanessa Monteillet a un secret. Elle a toujours ses écouteurs sur elle et écoute de la musique en toute occasion. Sa playlist va de Dalida à Ed Sheran. Quand elle a besoin de se doper, il lui suffit de mettre Sia et son Unstoppable et quand elle est plus dans l’émotion, elle bascule sur Grand corps malade. 

- Sabrina Ranvier

Mettre en place un dispositif qui permet aux étudiants d’aider les victimes de violence intrafamiliales, c’est elle. Faire venir Laurent Fabius à Nîmes pour la rentrée, c’est encore elle. Fille d’agriculteurs aveyronnais, elle dirige, à moins de 40 ans, le département Droit-AES de l’université de Nîmes. Ses collègues décrivent une grosse travailleuse qui « valorise les initiatives des autres » et « ne se met pas en avant ».

Le point de situation est tombé mercredi 20 dans l’après-midi. Quatre personnes, dont un homme, sollicitent l’aide des étudiants en droit de l’université de Nîmes. Ces victimes de violences intrafamiliales ont été mises à l’abri par le SIAO (*) de la Croix-Rouge. Toutes ont besoin d’informations sur leurs droits. « Une personne est partie avec son enfant et a des questions sur la garde d’enfants. Une autre a déjà déposé plainte mais cela a été classé sans suite. Elle se demande quel est le process à suivre pour redéposer plainte », résume Vanessa Monteillet, doyenne de la faculté de droit d’Unîmes. Pour les aider, cette grande brune aux cheveux courts a mobilisé deux groupes d’étudiants. Ils vont chercher les réponses et, le vendredi matin, ils se rendront dans les locaux de la Croix-Rouge pour rencontrer les victimes.

Maître de conférence à unîmes depuis 2017, elle a lancé un dispositif innovant, la "clinique juridique d’accompagnement de victimes de violence intrafamiliale". La demande est venue de Sandrine Bonnamich, déléguée départementale aux Droits des femmes et à l’égalité. Sollicitée, Vanessa Monteillet a foncé. Le partenariat avec la Croix-Rouge et la préfecture a été officiellement scellé le 21 novembre dernier.

L'avocate saluant Laurent Fabius, président du Conseil constitutionnel, …
Il vous reste 80% de l'article à lire.

Pour continuer à découvrir l'actualité d'Objectif Gard, abonnez-vous !

Votre abonnement papier et numérique
à partir de 69€ pour 1 an :

  • Votre magazine en version papier et numérique chaque quinzaine dans votre boite aux lettres et en ligne
  • Un accès illimité aux articles exclusifs sur objectifgard.com
Sabrina Ranvier

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio