Publié il y a 1 an - Mise à jour le 11.03.2023 - Anthony Maurin - 2 min  - vu 776 fois

GARD Les appels à projets visant la transition écologique sont lancés

La nature se protège (Marie Meunier / Objectif Gard)

Transition écologique : les appels à projets 2023 sont lancés. Associations et collectivités, vous avez jusqu'au 31 juillet 2023 pour candidater aux Prix de l’initiative pour une transition écologique et solidaire.

Les prix ont pour objectif d’encourager les initiatives, qu’elles soient portées par une association ou une collectivité, en faveur de l’adaptation au changement climatique et de la réduction des émissions de gaz à effet de serre (GES), principales causes du changement climatique.

Rien à redire... C'est beau la nature ! (Photo Archives Anthony Maurin).

L’adaptation au réchauffement climatique est un enjeu particulièrement fort pour le département du Gard. La collectivité est engagée, depuis plus de 20 ans, dans une politique de développement durable et solidaire du territoire dont elle rend compte chaque année dans son rapport en faveur du développement durable.

Deux prix et des idées à travailler

Vous êtes une association ou une collectivité qui partagez cet objectif, vous portez ce type de projet ? Vous pouvez candidater ! Si les modalités de chaque prix sont un peu différentes (les collectivités ne sont aidées que sur des projets d’investissement), ils ont bien le même objectif : encourager et soutenir les actions qui réduisent l’impact de l’activité humaine sur la nature et concourent au développement d’un territoire exemplaire.

Le prix des initiatives une transition écologique et solidaires des associations est doté de 20 000 euros. Le prix pour la transition énergétique pour les collectivités a quant à lui une dotation de 50 000 euros.

La nature se protège (Marie Meunier / Objectif Gard)

Dans la continuité de cet engagement, avec le Prix de l’initiative pour une transition écologique et solidaire, le Conseil départemental soutient les associations qui conduisent des actions portant sur plusieurs thématiques. 

On parle ici du développement d’un territoire socialement responsable (résorption de la précarité énergétique, maintien de la cohésion sociale, maintien de la solidarité territoriale), mais aussi de la préservation de l’environnement (préserver les ressources, réduire les risques naturels, contribuer au maintien du patrimoine naturel).

D'autres pourraient traiter l'innovation technologique, d’usage ou sociale. Enfin, la valorisation du patrimoine naturel (éducation à l’environnement, développement d’action touristique durable, développement d’activités de pleine nature, action d’une agriculture durable sur le milieu naturel) est attendue.

Le Conseil départemental accompagne également les collectivités dans les investissements qui contribuent à l’atténuation du changement climatique via des actions innovantes, durables et efficientes.

Françoise Laurent-Perrigot, présidente du Département (Photo : Anthony Maurin)

L’innovation technique, organisationnelle, financière. Les collectivités pourront aussi traiter la gestion durable par la prise en compte de l’aspect environnemental, sociétal et économique. On évoquera sans doute la gestion dans le temps par l’analyse de l’efficience du ratio chiffré investissement/fonctionnement mais aussi de la contribution à l’atténuation du changement climatique. Enfin, il sera temps de s'occuper de l'amélioreration de la biodiversité, parler de l’artificialisation des espaces et de la prise en compte des publics vulnérables.

Pour Françoise Laurent-Perrigot, présidente du Conseil départemental du Gard : "L’enjeu d’adaptation au réchauffement climatique est essentiel pour le département du Gard qui connaît des périodes d’intense sécheresse, d’épisodes orageux violents, et une forte pression démographique et foncière. C’est pourquoi le Conseil départemental est engagé depuis plus de 20 ans dans une politique de développement durable et solidaire. Si on peut douter que le "monde d’après" ne soit pas meilleur que le monde d’avant la crise du Covid 19, le Conseil départemental entend poursuivre résolument dans la voie qu’il s’est tracée pour préparer un avenir supportable, en responsabilité."

Pour en savoir plus, c'est sur cette page, en bas à droite.

Anthony Maurin

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio