Gard
Publié il y a 1 mois - Mise à jour le 07.12.2022 - Norman Jardin - 2 min  - vu 807 fois

MILHAUD Problème de chaudière : les écoliers grelottent dans une classe à 12 degrés !

L'école primaire de Milhaud

- photo : Norman Jardin

À la suite d’un problème de chaudière à l’école primaire de Milhaud, les enfants suivent les cours dans des conditions très fraîches. Alors que les parents pointent du doigt l’inaction de la municipalité, le maire évoque la mauvaise communication du directeur de l’école. Pendant que tout le monde se renvoie la balle, les écoliers apprennent leurs leçons avec doudounes, bonnets et écharpes !

« Maman j’ai froid, je n’arrive pas à écrire. » C’est la complainte de Laura, une petite fille de 10 ans qui a bien du mal à supporter les températures anormalement basses constatées dans sa classe mixte CM1-CM2. Depuis la semaine dernière, à l’école élémentaire publique Jean de La Fontaine, il y a une chaudière récalcitrante qui ne remplit pas sa fonction. Avec la chute des températures, le froid s’est installé dans l’établissement. Forcément, certains parents ne décolèrent pas : « C’est de la maltraitance, les enfants ne peuvent pas travailler dans ces conditions. Ma fille ne retournera pas à l’école tant que le problème ne sera pas réglé », assure Karine, la maman de Laura.

« Dans la classe : 12° le matin et 14° l’après-midi »

Pour Anne-Charlotte, la mère d’Amélia, cela n’a que trop duré : « Dans la classe, lundi, il faisait 12° le matin et 14° l’après-midi. Les écoliers ont moins froid dehors à la récréation que pendant les cours. À l'intérieur, on leur met des couvertures sur les jambes pour les réchauffer. » La mère de famille pense aussi au personnel enseignant : « L’institutrice corrige les copies équipée d’une écharpe et d'un bonnet. C’est un scandale ! »

La Milhaudoise ne cache pas son incompréhension face aux explications fournies : « La réponse de la Mairie est que la chaudière met du temps à se mettre en marche et que le personnel d’entretien, qui intervient dans les classes tôt le matin, aère l’école. Mais pourquoi n'avoir rien fait depuis la semaine dernière ? Pourquoi ne pas avois mis des chauffages d’appoint ou avoir changé les enfants de classe ? »

« Si on m’avait prévenu, j’aurais réglé le problème dans l’heure »

Du côté de la municipalité, le son de cloche est bien différent et on réfute toutes les accusations d’inaction. « Je ne l’ai appris que mardi soir et encore par l’intermédiaire des réseaux sociaux. Pourquoi le directeur de l’école n’est pas venu m’en parler alors que mon bureau est situé à 20 mètres du sien ? Si on m’avait prévenu, j’aurais réglé le problème dans l’heure », s’agace Jean-Luc Descloux, le maire de Milhaud. Le premier édile donne sa version des faits : « C’est un problème de poche d’air froid qui est entrée dans les tuyaux de la chaudière, qui alimente également la mairie. Ensuite quelqu’un a laissé les portes ouvertes, mais nous ne savons pas qui c’est. »

Pour terminer, le premier magistrat de Milhaud se veut rassurant : « Le problème est réglé, et dès ce jeudi les écoliers seront au chaud dans leur école. » Les enfants vont donc pouvoir quitter leur doudoune en classe. En revanche, les relations entre la mairie et l’école se sont singulièrement rafraîchis.

Norman Jardin

Gard

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais