Publié il y a 28 jours - Mise à jour le 29.04.2024 - Marie Meunier - 3 min  - vu 383 fois

FAIT DU SOIR Une cuvée solidaire pour financer la restauration de la grotte de la Sainte-Baume de Lirac

cuvée solidaire sainte-baume lirac

Un chèque de 1 400€ a été remis à l'association des Amis de la Sainte-Baume de Lirac, grâce à la vente de la cuvée solidaire.

- photo Marie Meunier

1,5 km au-dessus du village de Lirac, se dressent l'ermitage et la grotte de la Sainte-Baume. Depuis 1976, une association, aidée de la mairie, entretient et rénove ce lieu empli d'histoire. La cave des vignerons de Tavel et Lirac a lancé il y a un an une cuvée solidaire et a récolté 1 400 € pour soutenir les bénévoles.

En 1976 a été fondée l'association des Amis de la Sainte-Baume de Lirac. Depuis les petites mains bénévoles entretiennent, rénovent, font visiter et animent ce lieu unique dans le Gard rhodanien, niché dans une grotte du néolithique. Une récente campagne de travaux a permis de restaurer la toiture, ainsi que la calade et son parvis. "Le grand projet, c'est de reconstituer le fond de la grotte avec l'oratoire qui a été détruit à la Révolution", fait savoir André Richard, président des Amis de la Sainte-Baume depuis 1988. Déjà 6 000 € ont été apportés par la mairie et l'association via les fonds et les dons qu'elle recueille auprès des visiteurs. "Il reste à trouver 14 000 € pour continuer les travaux", poursuit le président. 

grotte sainte-baume lirac
La grotte est ouverte plusieurs journées par an.  • photo Marie Meunier

Pour aider l'association à financer son chantier, la cave des vignerons de Tavel et Lirac a lancé l'an dernier une cuvée solidaire. Sur chaque bouteille vendue, 2 € sont reversés directement aux Amis de la Sainte-Baume. La cuvée a été élaborée avec les raisins d'un des vignerons coopérateurs de la cave qui n'est autre que... André Richard. Au final, 700 bouteilles en cru Lirac ont été vendues en ligne et dans les deux boutiques de Saint-Laurent-des-Arbres et de Tavel. Un chèque de 1 400 € a donc été remis à l'association la semaine dernière.

"La Sainte-Baume fait partie intégrante de la carte d'identité de notre commune"

Lancer une cuvée solidaire, c'est une première au sein de la cave des vignerons de Tavel et Lirac. "Nous en sommes très heureux et fiers, clame Christian Paly, président de la cave. Deux raisons nous ont poussé à nous engager dans cette voie. Nous sommes engagés depuis plus de dix ans dans une démarche RSE (Responsabilité sociétale des entreprises) à travers le label "Vignerons engagés". Notre cave à Tavel est inscrite aux Monuments historiques, (...) alors nous avons choisi de soutenir cette association qui œuvre à la sauvegarde du patrimoine et à sa réhabilitation. Nous y sommes sensibles."

La municipalité, qui est détentrice du site, accueille avec reconnaissance ce don. "La commune de Lirac a un fort patrimoine. On essaie au mieux de le sauvegarder et de le mettre en avant. Cela fait aussi partie de la ligne promotionnelle dans laquelle on s'est lancée il y a quelques mois. La Sainte-Baume fait partie intégrante de la carte d'identité de notre commune", rapporte le maire, Cédric Clemente. 

Un lieu de miracles

Il faut dire que la grotte et l'ermitage de la Sainte-Baume sont chargés d'histoire. C'est même un lieu où convergent deux pélerinages par an : à Pâques et le 15 août. Au départ, il y avait seulement une grotte occupée dès le néolithique. "Par la suite, c'est devenu un refuge pour la population de Lirac qui l'a aménagée en forteresse, en créant aussi une citerne pour avoir de l'eau en permanence. Beaucoup d'habitants y ont trouvé un abri lors des guerres de religion", retrace André Richard. 

andré richard amis de la sainte-baume lirac
André Richard préside l'association des Amis de la Sainte-Baume de Lirac depuis 1988.  • photo Marie Meunier

On peut supposer que les occupants ont laissé derrière eux des effets personnels volontairement ou pas. Cent ans plus tard, en 1647, une statuette a été redécouverte, alors l'archevêque d'Avignon a érigé une chapelle dans la grotte pour vénérer la vierge Sainte-Marie, sous le vocable Notre-Dame de Consolation. La première messe aurait été célébrée le 14 juin de la même année. Il y aurait eu alors des guérisons miraculeuses, le lieu est alors devenu Sainte-Baume (qui vient de l'occitan bauma qui veut signifie grotte). 

Une visite gratuite en mai et un concert en juin

"Voyant cela, la personne qui a découvert la statue et qui était épileptique, a fait vœu d'y rester comme ermite demandant à la vierge d'être soulagé de son mal. Il n'a pas tenu ses engagements, il est redescendu au bout de trois ans au village. Il est décédé peu après", poursuit le président de l'association. D'autres ermites se sont succédé jusqu'à 1905, année où est promulguée la loi de séparation entre l'Église et l'État. La paroisse a alors pris le relais pour maintenir les pélerinages jusque dans les années 70, jusqu'à ce que l'association soit créée. 

Les Amis de la Sainte-Baume de Lirac mènent chaque année des travaux. Les bénévoles ouvrent aussi plusieurs fois par les lieux aux visiteurs. La prochaine visite gratuite est programmée le 5 mai, de 14h à 18h. La grotte est accessible aussi lors des Journées européennes du patrimoine. Depuis quelques temps, des manifestations culturelles sont organisées au sein de cet écrin hors-du-temps. Le 8 juin, à 19h30, le quatuor "Au fil des cordes" donnera un concert sous les voûtes à l'acoustique exceptionnel. Il est également possible de visiter ce lieu à la demande.

Vous pouvez contacter l'association sur Facebook en cliquant ici. 

Marie Meunier

Patrimoine

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio