Politique
Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 03.07.2018 - tony-duret - 1 min  - vu 832 fois

ALÈS Les premiers pas du sous-préfet Jean Rampon

Le nouveau sous-préfet d'Alès (à droite, au premier plan), Jean Rampon. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Hier soir, le nouveau sous-préfet d'Alès, Jean Rampon, a pris officiellement ses fonctions.

Par une chaleur étouffante, le nouveau sous-préfet, Jean Rampon, a fait ses premiers pas ce lundi face au monument aux morts, dans le square de Verdun à Alès. Sous les yeux du maire de la ville, Max Roustan, de maires de communes voisines ainsi que des représentants des députés, Jean Rampon a déposé une gerbe avant de saluer les représentants des associations locales, sous l’œil ému de son père.

La cérémonie s'est ensuite prolongée dans les jardins de la résidence du sous-préfet où le nouvel hôte des lieux s'est présenté brièvement. Il est né 53 ans plus tôt aux Salles-du-Gardon et a depuis beaucoup voyagé que ce soit en tant que commissaire de l'armée de Terre ou pour l'administration territoriale : directeur de cabinet du préfet de l'Isère, secrétaire général de la préfecture de Haute-Corse et directeur de cabinet du préfet de la région PACA.

Le nouveau sous-préfet d'Alès, Jean Rampon. Photo Tony Duret / Objectif Gard

À écouter attentivement ses premiers mots, on comprend que l'homme aime le terrain : "c'est la raison pour laquelle j'ai fait ce choix de carrière", qu'il semble modeste, "la seule certitude que j'ai, c'est que je n'en ai pas", qu'il définit son travail comme celui d'un "ensemblier : tout seul, je n'y arriverai jamais", avant de conclure : "mon engagement, c'est auprès du public". Un public qui l'attend avec impatience... sur le terrain.

Tony Duret

Tony Duret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio

Connectez-vous


Déjà abonné ?
Créez vos identifiants

Vous êtes abonné, mais vous n’avez pas vos identifiants pour le site ? Remplissez les informations et un courriel vous sera envoyé.

J'y vais