Publié il y a 1 an - Mise à jour le 16.02.2023 - Marie Meunier - 4 min  - vu 11123 fois

BAGNOLS/CÈZE Le décès soudain de Serge Rouquairol suscite une grande émotion

Serge Rouquairol

Le Bagnolais Serge Rouquairol s'est éteint hier, mardi 14 février, à l'âge de 70 ans. La disparition très soudaine de ce père et grand-père a profondément touché ceux qui l'ont connu.

31 ans de mandat d'élu local au compteur. Serge Rouquairol avait fait ses adieux à la politique lors du dernier conseil municipal de 2020 avant les élections. Pendant toutes ces années, il s'est impliqué pour sa commune, pour ses habitants. Que ce soit dans la majorité pendant deux mandats auprès de l'ancien maire René Cret (UMP), mais aussi dans l'opposition sur trois autres mandats. De 1989 à 1995, il a été adjoint à la Culture et, de 2001 à 2008, il occupait le poste de premier adjoint et s'occupait aussi des Finances. Il a aussi été vice-président à la Communauté de communes Rhône-Cèze-Languedoc et conseiller communautaire. "C'était un ami, un homme très cultivé, très attachant. J'ai beaucoup aimé notre collaboration, se souvient l'ex-premier magistrat, René Cret. C'était quelqu'un que tout le monde aimait bien. On était une équipe pleine d'enthousiasme et il y a grandement contribué."

serge rouquairol
Serge Rouquairol, en 2020, lors de ses adieux au conseil municipal. • photo d'archives Thierry Allard

"Très cultivé", "très instruit", ces mots reviennent souvent dans la bouche de ceux qui l'ont côtoyé. Il faut dire que Serge Rouquairol était professeur de français et a travaillé au lycée de Bagnols-sur-Cèze. Jean-Christian Rey, président de l'Agglomération du Gard rhodanien et ancien maire de Bagnols, se souvient "de ses relations avec lui, anciennes et parfois teintées de combat politique, (...) d’un humaniste, d’un penseur et d’un amoureux de la littérature, qui savait en transmettre le goût."

Une volonté de transmission qu'il tenait aussi de son métier, qu'il a exercé tout au long de sa carrière : "Il en a vu passer des générations de jeunes à qui il a sûrement transmis sa passion des belles lettres", atteste l'actuel maire, Jean-Yves Chapelet. Bien que Serge Rouquairol était pour lui un adversaire politique, il l'a toujours beaucoup apprécié pour "son opposition constructive" et "ses analyses différentes" qui pesaient dans la balance et arrivaient parfois à le convaincre. Au fil du temps, c'est même devenu un ami : "Moi qui suis plutôt un technicien pur, Serge m'apportait beaucoup lors de mes prises de parole. Il me disait quand j'avais été bon ou pas, je savais qu'il disait vrai." Il était aussi l'un des seuls élus à lire les comptes-rendus de séance de conseils municipaux et n'hésitait pas à faire remarquer quand il y avait des fautes dans le texte, se remémore le maire. 

"Il était très ouvert, pas du tout buté"

Ce professeur de français se montrait très rigoureux sur l'orthographe. Xavier Pontois, qui était directeur général des services à la ville de Bagnols-sur-Cèze de 2001 à 2008, se rappelle de "sa qualité d'écriture", de "ses recherches dans les tournures" : "Ça me plaisait beaucoup, moi qui avait aussi fait des études littéraires. On se passait tout le temps des textes à relire. Même si derrière lui, il ne restait jamais aucune faute."

Plusieurs années plus tard, alors que Serge Rouquairol siégeait dans l'opposition, lui et Jean-Yves Chapelet s'étaient découvert des "passions politiques communes" et un parcours assez similaire, qui les a rapprochés : "Il était attaché à l'intérêt du bien public, c'était un vrai républicain. (...) On pouvait vraiment discuter avec lui, il pouvait apporter de la contradiction comme nous soutenir sur une délibération s'il estimait que c'était bien." D'ailleurs, sa fille Justine Rouquairol a rejoint la majorité en 2020 et siège comme conseillère municipale déléguée à la Dynamisation commerciale. "C'est un signal fort", lâche le premier magistrat. 

L'ouverture d'esprit de Serge Rouquairol a aussi marqué Martine Delaunay, qui était responsable du service financier à la mairie de Bagnols-sur-Cèze à l'époque où il était adjoint aux Finances. "C'était quelqu'un de très solide, droit dans ses bottes et en même temps, il était très ouvert, pas du tout buté. Il avait une grande capacité d'écoute et suivait ce qui lui semblait bon", relate-t-elle.  

Engagé dans le monde associatif

En conseil municipal, il volait au secours de ses collègues quand ils se trouvaient en difficulté. "Il avait d'excellentes relations avec tous les élus, quels que soient leur bord politique, même le FN. Il attirait la sympathie", insiste Xavier Pontois. Il se rappelle aussi d'une personne avec "un humour pince sans-rire". Tous deux se livraient une petite compétition de celui qui porterait la cravate la plus voyante, la plus loufoque : "Moi j'en mettais avec des motifs canards ou écureuils. Il en avait aussi des originales. D'ailleurs, il ne portait que des chemises à manches courtes, quel que soit le temps", dit avec un sourire l'ancien DGS. 

Jocelyne Gayte, qui a été élue à ses côtés sur le deuxième mandat de René Cret, se souvient bien de cette facétie qui ne lui est pas étrangère. Elle raconte : "Mon père était conseiller principal d'éducation au lycée des Eyrieux lorsque Serge Rouquairol y était professeur. C'est mon père qui lui a appris à faire un noeud de cravate. Et déjà lui en achetait des rigolotes.

Serge Rouquairol est aussi connu pour son engagement. Au moment des inondations en 2002, "il était sur le terrain avec ses bottes, même la nuit", assure Xavier Pontois. Engagé aussi dans le monde associatif, notamment pour l'antenne locale de "Vaincre la mucoviscidose", dont il s'occupait avec sa femme Anne-Marie. Il avait aussi été administrateur à la banque Crédit Mutuel. Engagé aussi lors des campagnes de 2010 et 2014 où il a essuyé quelques frictions avec la Droite locale, comme se le rappelle Claude Roux, son colistier d'hier : "On a eu des périodes tendues mais on a aussi passé de très bons moments. Il était un vrai épicurien, qui aimait la vie, le sport automobile, la chasse. Il est disparu trop tôt."

Marie Meunier

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio