Publié il y a 4 ans - Mise à jour le 30.05.2020 - thierry-allard - 1 min  - vu 754 fois

CORONAVIRUS La CGT tire la sonnette d’alarme pour les intérimaires

Image d'illustration

La CGT du Gard a fait parvenir ce jeudi une lettre ouverte à cinq députés du département* pour les alerter sur la situation des intérimaires, « une catégorie de salariés totalement oubliés dans la période de confinement mais aussi dans cette période de dé confinement entamée depuis le 11 Mai. »

Des salariés « qui ont subi un arrêt brutal de leurs missions, y compris parfois au mépris du contrat signé, et qui n’apparaissent dans aucun des plans d’aide annoncés par le gouvernement », poursuit le syndicat, qui souligne que les intérimaires n’ont pas, ou peu, été concernés par le chômage partiel.

« Ils semblent avoir été totalement oubliés par nos gouvernants, alors qu’ils représentent malheureusement un pourcentage important du salariat de notre pays, de notre territoire », estime la CGT du Gard. Le syndicat craint désormais que les intérimaires servent de variable d’ajustement, ou soient « envoyés ‘au feu’ car ne pouvant discuter de la réalité des mesures sanitaires. »

« Nous n’acceptons pas que des femmes et des hommes puissent être dans ce territoire, considérés comme ‘des sous-salariés’ avec des garanties sociales et des droits inexistants », ajoute le syndicat, qui demande aux députés d’intercéder pour obtenir « le versement d’une aide exceptionnelle aux salariés précaires n’ayant touché aucun salaire, aucune indemnité chômage dans cette période. »

Th.A

* Le député Rassemblement national de la deuxième circonscription Nicolas Meizonnet ne fait pas partie de la liste des destinataires.

Thierry Allard

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio