Publié il y a 1 an - Mise à jour le 22.02.2023 - Coralie Mollaret  - 2 min  - vu 3246 fois

EXPRESSO Quand l'hôpital recycle les ex-collaborateurs de Franck Proust

L’actuel directeur de la communication du CHU de Nîmes, Jérémy Rosier, va quitter son poste. Pour le remplacer, Jacques-Olivier Liby est dans les starting-blocks. Point commun entre les deux hommes ? Ils ont été au service de Franck Proust, aujourd'hui président de Nîmes métropole. 

Premier employeur du département, l’hôpital public de Nîmes est un acteur majeur du territoire. De ce fait, la structure n’est pas déconnectée de la politique locale. D'ailleurs, le conseil de surveillance du Chu est présidé par le maire de Nîmes, Jean-Paul Fournier. Il y a près de quatre ans, le proche collaborateur de Franck Proust, Jérémy Rosier, a quitté ses fonctions en avril 2019 avant les élections européennes, et après six ans de bons et loyaux services.

Cherchant à rebondir, l’homme de l’ombre décroche finalement le poste de directeur de la communication à l’hôpital nîmois auprès du directeur Nicolas Best. Aujourd'hui, selon nos sources, « Jérémy Rosier est en passe de quitter ses fonctions pour migrer dans un service nouvellement créé : les affaires juridiques. »

Les jeux sont-ils déjà faits ?

Alors, qui pour le remplacer ? Si un appel à candidature doit être lancé, il semblerait que Jacques-Olivier Liby, plus connu dans le milieu sous le nom de « JOL », soit en pôle position pour lui succéder. En « recherche active » d'emploi sur sa page Linkedin, le Nîmois a terminé sa tâche de responsable du pôle marketing et communication économique de Nîmes métropole en 2020. 

Directeur de la communication à la ville de Beaucaire de 1999 à 2002, Jacques-Olivier Liby a certainement croisé le directeur de cabinet de Franck Proust, Bernard Baumelou. Ce dernier est resté 20 ans au côté au maire de Beaucaire au poste de directeur de cabinet. Jacques-Olivier Liby est ensuite passé par la mairie de Nîmes comme chargé de mission auprès de Franck Proust. C’est finalement en 2018 qu’il intègre Nîmes métropole. 

Un de ses anciens collègues se souvient : « Jacques-Olivier n’est pas vraiment un homme de l’ombre. Il a œuvré dans la culture en tant que président de l'association littéraire Les avocats du diable, à l'origine du prix Hemingway (…) C'est d'ailleurs pour ça qu'il a été recruté à l'époque par Yvan Lachaud à l'Agglo. Toutefois, le voir à la santé serait assez inattendu même si, il est possible d’acquérir des compétences autres que ses domaines de prédilection. »

Coralie Mollaret

Politique

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio