Société
Publié il y a 4 mois - Mise à jour le 19.10.2023 - Corentin Migoule - 3 min  - vu 2458 fois

MONS Fraîchement élue Miss Curvy Languedoc-Roussillon, Laura Denis ambassadrice de la beauté des courbes

MISS CURVY 2023

Laura Denis assume ses rondeurs et apprécie de plus en plus les shootings.

- Audrey Vivancos / DR

Lauréate de l'élection régionale du concours alternatif à Miss France le 12 septembre dernier, Laura Denis est bien dans sa peau et le fait savoir dans l'espoir d'inciter les jeunes femmes à se libérer du joug des standards de beauté.

Même sa récente fracture du péroné ayant entraîné une opération fin septembre et une immobilisation pour près de deux mois ne lui ôte pas son sourire ! Enfoncée dans son fauteuil roulant avec lequel elle se déplacera pour encore quelques semaines, Laura Denis resplendit lorsqu'elle nous reçoit chez elle à Mons par une après-midi pourtant pluvieuse. Un mois plus tôt, le 12 septembre 2023, la Monsoise a été élue Miss Curvy Languedoc-Roussillon 2023.

Un concours alternatif à Miss France créé en 2012 et qui met à l'honneur les courbes et les rondeurs chez les femmes sans en faire pour autant l'apologie. La seule exigence pour participer à l'élection est de présenter au minimum une taille 42 éloignée des standards habituels de beauté. Celle qui n'en connaissait même pas l'existence il y a quelques semaines a fini par se laisser tenter par l'aventure sur les conseils d'une amie.

Laura Denis
Laura Denis a été sacrée Miss Curvy régionale le 12 septembre dernier. • Audrey Vivancos / DR

Cette amie, c'est Audrey Vivancos, conseillère en image dont l'activité est basée à Alès. "Elle m'a fait un petit relooking. À l'issue, elle a demandé à me prendre en photo. Puis elle a fait des recherches et a trouvé Miss Curvy. Elle m'a dit que c'était comme Miss France mais version grandes tailles", rembobine la trentenaire. Le visionnage d'un reportage sur cette élection si particulière diffusé l'an dernier sur la chaîne M6 achèvera de la convaincre.

"J'ai fini par m'inscrire car j'adore relever des défis", concède Laura Denis. Celui-ci n'a pas mis longtemps à se réaliser. "J'ai envoyé mes photos le lundi et la semaine d'après j'étais titrée", se marre Miss Curvy Languedoc-Roussillon 2023, qui a triomphé parmi seize candidates. Parce que sa région ne dispose pas encore d'un comité local, son concours n'a pas occasionné de soirée élective et s'est cantonné à des échanges en visio avec les membres du jury.

Questionnée à propos de sa routine beauté et ses goûts vestimentaires, Laura Denis a aussi mis en avant ses combats. "J'ai toujours été très à l'aise avec mon corps. Faire du 48 ou du 50, ce n'est pas du tout un souci pour moi. J'ai confiance en moi alors que certaines femmes qui font du 36 ne s'assument pas. J'ai envie d'être inspirante ! Pas seulement pour les femmes rondes, pour toutes les femmes !", avance-t-elle. 

MISS CURVY 2023
Laura Denis assume ses rondeurs et apprécie de plus en plus les shootings. • Audrey Vivancos / DR

À celles qui n'ont pas sa force de caractère, la lithothérapeute qui soigne avec les pierres adresse quelques conseils, comme celui, tout simple, de "s'entourer de personnes bienveillantes" en fuyant les grossophobes. "Savoir se mettre en valeur, s'habiller et bien se maquiller, ça aide à avoir confiance en soi", complète par ailleurs la Monsoise âgée de 32 ans.

Si le concours Miss France classique reste à ses yeux "assez sectorisé""les choses sont en train de bouger", constate-t-elle. "Ce n'est pas autant fermé qu'avant. Ça se développe. On voit de plus en plus de mannequins un peu plus rondes. Donc j'ai bon espoir que tout ça change. Même si je pense qu'il faut de tout !", résume celle qui a noué de belles amitiés au cours de l'aventure Miss Curvy, dont celle avec sa première dauphine qui s'avère être son homonyme. "Elle a eu la gentillesse d'aller chercher ma couronne et mon écharpe et de me les ramener parce que je n'ai pas pu aller à la cérémonie de remise à cause de mon opération", rapporte avec joie Laura Denis.

"La vie mérite vraiment d'être célébrée !"

Rassérénée par sa victoire, la miss régionale observe au quotidien les conséquences positives de sa démarche : "Avant, je ne me prenais jamais en photo. Aujourd'hui, ça ne me dérange pas de poser devant l'objectif." La jeune femme est même allée jusqu'à faire du body-painting à l'occasion d'Octobre rose, une cause qui tient "très à cœur" à la secrétaire médicale en cancérologie qu'elle était jusqu'à il y a peu.

"En cancérologie, on a une relation unique avec les patients. Même si c'est très difficile sur le plan mental car on crée des liens avec des gens à qui il reste peut-être deux semaines à vivre. Il faut savoir encaisser", analyse celle qui s'est toujours montrée "assez positive". Et qui ne cesse d'inciter son entourage à en faire de même : "Il faut vivre à fond la vie qu'on veut avoir et essayer de ne pas avoir de regrets. La vie mérite vraiment d'être célébrée !"

Passionnée par les voyages, la cuisine et la spiritualité, Laura Denis tentera de succéder à la Lorraine Chloé Perrin, Miss Curvy 2023. La prochaine élection nationale aura lieu au printemps prochain à Mimizan, dans les Landes. Après quoi, la Monsoise repartira à la chasse aux défis en songeant peut-être à la création d'un comité régional Miss Curvy en Languedoc-Roussillon. "En tant qu'ancienne miss, j'aurai une forme de légitimité", échafaude-t-elle en guise conclusion.

Corentin Migoule

Société

Voir Plus

A la une

Voir Plus

En direct

Voir Plus

Studio