Actualité générale.Actualités

ÉLECTION MISS ALÈS-CÉVENNES 2012 : MISS FRANCE EN TOUTE DÉCONTRACTION

Delphine Wespiser, Miss France 2012, au concours de Miss Alès-Cévennes 2012. Photo DR/S.Ma

C'est sous le regard pétillant de ces messieurs que Delphine Wespiser, Miss France 2012, a fait son entrée, hier soir, soit le samedi 18 février, au Parc des expositions planté au coeur de la capitale cévenole à l'occasion de l'élection de Miss Alès-Cévennes 2012. Accompagnée de Sylvie Tellier, la directrice générale de la société Miss France, l'Alsacienne à la chevelure de fée, 20 ans, a livré un spectacle grandiose, sourire aux lèvres et regard complice en direction de l'assemblée. Une entrée qui s'est limitée à une image, Sylvie Tellier et Max Rosutan, député-maire d'Alès, s'accaparant le micro sans jamais le lui prêter. Après un aller-retour sur la scène impeccablement exécuté, le célèbre salut des Miss en prime, elle a donc rejoint sa table face au podium, sans piper mot. Objectif Gard est allé à la rencontre de Delphine Wespiser, une Miss décontractée qui n'a pas sa langue dans sa poche.

Pour sa première visite à Alès, Miss France 2012, n'a eu le temps de voir grand chose de la capitale cévenole. Le concours avant tout. Un concours qui a ouvert à Manon Sadoul, 17 ans et demi, élue hier soir Miss Alès-Cévennes 2012, les portes de l'élection de Miss Gard (le 3 mars prochain) et pourquoi pas ensuite Miss Languedoc-Roussillon avant la cérémonie de Miss France. Manon était d'ailleurs l'une des favorites de Delphine Wespiser avec Alexia Bererd élue deuxième dauphine et Cyrielle Durand, la première dauphine.

Objectif Gard : Quels sont les critères de Miss France 2012 pour pouvoir accéder à la couronne ?

Delphine Wespiser : "Je suis allée les voir dans les coulisses avant que le concours ne démarre. Je leur ai dit de s'amuser et surtout de garder le sourire malgré le stress" lance-t-elle ravie que toutes ces épreuves soient derrière elle. "Les candidates doivent être passionnées et élégantes. C'est pour cela que le passage en tenue de soirée est très important. Souvent mes pronostics changent après ce passage. Mais le défilé en maillot de bain compte aussi beaucoup. Il ne faut pas oublier que c'est un concours de beauté. Il faut avoir un beau visage et un joli corps. Et la cellulite, c'est un critère qui peut être rédhibitoire. Un joli corps, c'est un corps musclé." C'est dit.

O.G : Quels sont vos projets ?

D.W : "À partir de demain (dimanche 19 février, Ndlr), j'ai droit à une semaine de vacances. Je rentre chez moi en Alsace, je vais retrouver ma famille que je ne vois pas souvent. Ça va me faire du bien, glisse-t-elle dans un soupir. Et puis, après les vacances, je pars au ski avec les six dernières Miss France. L'occasion pour moi d'entrer de manière officielle dans la famille. Après ça, direction le Kenya pour défendre la cause des éléphants en tant qu'ambassadrice de l'association IFAW (International fund for animal welfare, une association pour la protection animale, Ndlr)."

O.G : Un projet qui colle parfaitement à l'image d'une femme engagée pour la cause animale...

D.W : Oui. Mais vous savez, je suis beaucoup critiquée par rapport à mon engagement. Certains disent que j'en fais trop. C'est troublant. Mais finalement, ça ne m'atteint pas. Dés lors que l'on est engagé pour quelque cause que ce soit, on est critiqué. Je continue ma route en essayant de ne pas m'attarder sur les critiques" précise la Miss, le visage fendu d'un large sourire.

Bonne route alors.

Etiquette

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité