EconomieEconomie.

ECONOMIE Assises de l’entreprenariat : L’idée d’une option “création d’entreprise” au Bac séduit

Photo d'illustration

Lundi 29 avril, ce sont tenues les Assises de entreprenariat sous la coordination de Fleur Pellerin, ministre chargée des PME, de l’innovation et de l’économie numérique. Et l'idée d'une option "Création d'entreprise" au baccalauréat (lire ici), lancée par le député gardois, Fabrice Verdier en collaboration avec le député UMP de Maine-et-Loire Jean-Charles Taugourdeau, a été remarquée et visiblement appréciée.

Fruit d’un travail de concertation, ces assises ont permis de formuler un certain nombre de propositions pour encourager l’esprit d’entreprendre et accompagner l’entreprise vers la réussite, la création d’emplois et de richesses. Parmi les préconisations dont le Président de la République s’est fait l’écho, la sensibilisation à l’entreprise dès l’école a été mise en avant.

Dans le « Rapport d’évaluation sur les aides à la création d’entreprises » rédigé par les deux députés au mois de février, l'accent est mis la sensibilisation des jeunes à la création d'entreprise et ce dès l'école primaire.

Car le constat est fait en matière de création et de développement d'entreprises, la France connaît un certain nombre de handicaps :

-       Le taux de pérennité des entreprises françaises n’est que de 50% à 5 ans. Cela est lié à leur faible capitalisation à la naissance mais aussi à l’accompagnement insuffisant des créateurs : Aujourd’hui, moins de 20% des créateurs sont accompagnés alors qu’il existe un écart de 14 points entre la pérennité d’une entreprise accompagnée et celle d’une entreprise qui ne l’est pas;

-       Trop peu d’entreprises françaises innovent (1/3 environ contre plus de 50% en Allemagne) et le nombre de PME qui exportent a tendance à stagner aujourd’hui autour de 100 000;

-       95% des nouvelles entreprises naissent sans salarié (88% hors auto-entrepreneurs);

-       La création d’entreprise connaît un certain tassement depuis 2012, sous l’effet du ralentissement conjoncturel : s’il y a eu 550 000 entreprises de plus l’année dernière, la création de nouvelles sociétés a reculé de 6%.

S.Ma

Etiquette

1 commentaire sur “ECONOMIE Assises de l’entreprenariat : L’idée d’une option “création d’entreprise” au Bac séduit”

  1. L’idée est intéressante mais il faut contruire les conditions pour que les créateurs d’entreprises restent en France. Nous voyons beaucoup de jeunes diplomés Français partir à l’étranger lorsque nous ouvrons nos frontières (UE oblige) aux immigrés sociaux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité