PolitiquePolitique.

SAINT-GILLES. Philippe Asencio, l’ancien responsable FO Pénitentiaire, directeur de campagne de Gilbert Collard

D.R/C.M
D.R/C.M

Philippe Asencio a fait le grand saut. Encarté à FO depuis une bonne vingtaine d'années, le responsable régional pénitentiaire a décidé de rendre son tablier pour rejoindre les troupes de Gilbert Collard, candidat -non déclaré- à la mairie saint-gilloise.

A 46 ans, "le maton" a troqué ses pneus brûlés contre des tracts municipaux... Destiné à être le directeur de campagne de Gilbert Collard, Philippe Ascencio s'est fait approcher, il y a quelques semaines, par l'entourage du député de la deuxième circonscription, qui avait remarqué sa présence dans les réunions et meetings du Rassemblement Bleu Marine.

"Lors de notre dernier congrès en avril, j'ai annoncé à mon syndicat que je ne me présenterai pas pour un nouveau mandat. Je reste néanmoins à la commission de contrôle. (…) Je viens d'adhérer à l'association RBM. Une structure faite pour récupérer les déçus des partis politiques qui ne sont pas prêts encore à s'encarter au Front National", explique-t-il. Pour l'instant, Philippe Asencio n'a pas pris sa carte au FN, "mais il est possible, un jour, que je le fasse". "Je suis allé à Marseille dimanche, j'ai apprécié le discours de Marine Le Pen et de Florian Philippot". Ces nouveaux visages qui dédiabolisent le parti contestataire de Jean-Marie Le Pen, créé en 1972.

Néophyte en politique, ce fils de militant RPR prend conseil auprès de l'entourage de Gilbert Collard : "la famille Meizonnet, Jean-Louis et son fils qui n'est autre que l'attaché parlementaire de Gilbert Collard. (...)  Mais aussi Olivier Lapierre, ancien maire de Saint-Gilles qui a exprimé son soutien au député".

Ancien adepte du sarkozysme, le Saint-gillois " passionné et engagé" veut "continuer à avancer pour sa ville". "A Saint-Gilles, on a l'impression qu'il y a deux justices : celle pour les gens qui travaillent et celle pour les gens qui ne font rien". Principalement visée :  une poignée "de petits jeunes qui sèment la terreur dans la ville". "Bagarres" et "stationnement en double file" (….) "Il faut remettre de l'égalité là où il n'y en a plus", scande-t-il. Reste plus qu'à présenter quelque solutions, mais pour l'heure "nous en sommes pas là".

Coralie Mollaret

coralie.mollaret@objectifgard.com

 

Etiquette

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Vous aimeriez aussi

3 réactions sur “SAINT-GILLES. Philippe Asencio, l’ancien responsable FO Pénitentiaire, directeur de campagne de Gilbert Collard”

  1. FO et FN réunis, quel amalgame ! J’ai du mal a voir le lien, encore moins le sens ? « Force ouvrière » deviendrai t-il « Force obscure »… Les adhérents jugeront eux même de la conduite à tenir !

  2. Les masques tombent !
    N’oubliez pas que Fo est un syndicat créé en 1947 par la CIA (Source wikipedia), il y a mieux comme indépendance et caution ouvrière. L’avant dernier dirigeant de Fo avait une voiture de fonction payé par l’élysée (en 2003).

    Comment les principaux dirigeants du FN qui sont des milliardaires notoirement connus comme tel pourrait défendre les ouvriers. ils appartiennent à l’establishment, comme les autres.

    La solution est ailleurs !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Close

Adblock a été detecté.

Merci de nous aider en désactivant votre blockage de publicité