Actualité générale.Actualités

CHIFFRE DU JOUR 350 000 euros, soit le moratoire qu’attendait les professionnels de l’insertion du conseil général du Gard

Mobilisation des professionnels de l'insertion en mai dernier devant le conseil général. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard
Mobilisation des professionnels de l'insertion en mai dernier devant le conseil général. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard
Mobilisation des professionnels de l'insertion en mai dernier devant le conseil général. Photo : Coralie Mollaret / Objectif Gard

Limiter la casse. Tel est l'objectif du conseil général du Gard qui n'a d'autre choix aujourd'hui, avec l'augmentation de ses charges sociales, de couper dans ses dépenses. Depuis plusieurs mois, les cris d'alarme du président PS Damien Alary ne manquent pas pour s'inquiéter du bouclage du budget 2015. En mai dernier, les victimes collatérales de ces restrictions budgétaires ont vivement manifesté leurs inquiétudes devant le siège du C.G.

Après un première rencontre le mois dernier, les professionnels de l'insertion ont de nouveau été reçus par le département pour "construire un compromis sur l’avenir de l’Insertion dans le Gard". Pour se faire, un comité de pilotage a été mis en place, comprenant : Olivier Gaillard, vice-président du Conseil général chargé de l’Insertion, assisté de deux vice-présidents, Jean Michel Suau et Bérengère Noguier.

Le moratoire des 350 000 € rejeté 

Au cours des premières discussions, le moratoire demandé par le collectif sur les 350 000 € de réduction de subventions reste impossible pour la collectivité. En revanche, le conseil général fera "un examen précis des situations au cas par cas, association par association, pour établir des mesures d'accompagnement adaptées aux situations les plus critiques (reconversion, reclassement, sécurisation de certaines activités, etc.)". Ce travail sera entamé dès la semaine prochaine et les premières propositions concrètes devraient voir le jour d’ici mi juillet.

Le conseil général confirme que le marché de l’accompagnement ne sera pas renouvelé pour 2015. Les conséquences seront également abordées dans le cadre des rencontres avec chaque opérateur. Enfin, concernant l'Insertion par l’Activité Economique (IAE), compétence à charge de l'Etat, le Département a prévu de pérenniser son aide avec la même enveloppe globale que 2013 (6 millions € dont 50% pour les compléments de salaire). Il est convenu que pour préparer 2015, une rencontre de tous les acteurs de l'IAE est impérative, sous l'égide du préfet… A l'image de la France, le conseil général serre lui aussi la ceinture, ce qui n'est pas sans provoquer quelques vagues de contestations !

Lire aussi :

Les professionnels de l’insertion vent debout contre la baisse de subvention

GARD Les IAE se mobilisent contre les baisses de subventions votées par le conseil général

Coralie Mollaret

Journaliste Reporter d'Images pendant un an à Marseille, j'ai traversé le Rhône voilà quelques années pour vous informer en temps réel sur l'actualité Gardoise…

Articles similaires

Un commentaire

  1. Cet « article » reprend un communiqué de presse rédigé par les service communication du Conseil Général que les structures d’insertion ont refusé de co signé car ne présentant pas la réalité des faits et des conséquences.
    Les faits: le Conseil Général a retardé au maximum ses annonces et n’a convenu de ses décisions que parce que des indiscrétions nous sont parvenues. Les conséquences: plusieurs centaines de licenciements et des milliers de personnes bénéficiant d’accompagnements individualisés reversées dans des dispositifs déjà encombrés et souvent inefficaces. Des élus de gauche élus sur des valeurs de gauche appliquent des solutions dignes du FMI pour régler des problèmes budgétaires. Et nos hommes de gauche s’étonnent de perdre les élections.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité