Ecologie.EconomieEconomie.

NÎMES Malgré la crise, la Fédération Française du Bâtiment se veut optimiste

Olivier Polge et Philippe Tamaï. Photo Tony Duret / Objectif Gard
Olivier Polge et Philippe Tamaï. Photo Tony Duret / Objectif Gard

Hier, en milieu d’après-midi, les représentants de la Fédération Française du Bâtiment (FFB) tenaient une conférence de presse sur la conjoncture actuelle dans le bâtiment. Il faut l’admettre, la situation est loin d’être rose dans le secteur. Les chiffres présentés hier par Olivier Polge, secrétaire général de la fédération et Philippe Tamaï, le président de la FFB, sont en chute libre. Depuis 2008, ce sont près de 3 400 emplois perdus, soit plus de 40 par mois. Dans les CFA de la région, les apprentis se désintéressent de cette voie : l’effectif dans les centres de formation a baissé de 10% lors de la rentrée 2014/2015. Enfin, quand on construisait 5 900 logements en 2008, il n’y en a plus que 3 050 en 2014 (situation au mois d’août).

L’autre motif d’insatisfaction qui agace fortement Olivier Polge et Philippe Tamaï provient de la concurrence déloyale à laquelle sont livrées les entreprises gardoises incapables de rivaliser avec les prix pratiqués par les entreprises étrangères. De plus, même les collectivités locales ne jouent pas le jeu de la proximité comme l’explique Olivier Polge : « La semaine dernière, le conseil général a confié les travaux du collège de Bellegarde à une entreprise qui travaille sous les règles espagnoles. Pour le musée de la Romanité, c’est pareil ! Sur toutes les entreprises retenues, une seule est gardoise ».

Malgré tout, les deux hommes croient fortement au plan de relance du Bâtiment lancé par le gouvernement Hollande pendant l’été. Les mesures prises en faveur de la rénovation énergétique séduisent particulièrement la FFB : TVA à 5,5% et crédit d’impôt au taux unique de 30% sans condition de ressources ni obligation de « bouquet de travaux ». Ces mesures, mises en place le 1er septembre 2014, auraient déjà un impact favorable. Pourvu que ça dure.

Tony Duret

tony.duret@objectifgard.com

Etiquette

Tony Duret

Tony Duret, journaliste à Objectif Gard depuis juin 2012.

1 commentaire sur “NÎMES Malgré la crise, la Fédération Française du Bâtiment se veut optimiste”

  1. C’est malheureux mais les dégâts provoqués par les inondations vont contribuer à relancer les travaux dans le secteur du bâtiment. A quoi cela tient la croissance!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité