Politique

DÉPARTEMENTALES Pont-St-Esprit : les candidats FN veulent « se battre pour maintenir le département »

Christiane Gondard, Alain Salsano et Robert Fries (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)
Christiane Gondard, Alain Salsano et Robert Fries (Photo : Thierry Allard / Objectif Gard)

Ce sont les deux conseillers municipaux d’opposition spiripontains Christiane Gondard et Alain Salsano qui porteront les couleurs du parti de Marine Le Pen pour les élections départementales sur le canton de Pont-Saint-Esprit.

La première se définit comme « gardoise rhodanienne pure », le second, ancien de Marcoule, était parvenu au second tour des cantonales face à Christophe Serre en 2011. Le remplaçant d’Alain Salsano se nomme Robert Fries, il est lui aussi retraité et se présente pour la première fois. Quant à la remplaçante de Christiane Gondard, il s’agit de Sandrine Péridier, maire de… Saint-Bonnet-du-Gard. Elle n’a pas sa carte au FN, mais elle était candidate sur la liste FN-RBM aux dernières sénatoriales. « Une remplaçante de choix, qui va nous apporter son expérience de maire de petite commune », se félicite Christiane Gondard.

« Deux grands axes »

Pour les candidats frontistes, « le constat est clair, à l’image de notre département, région et pays : une paupérisation accélérée, un chômage à 14 % », lance Christiane Gondard. « On a la chance d’être proches du Tricastin et de Marcoule et on n’a aucune retombée économique, du côté du tourisme la mission est également ratée. On a un territoire enclavé, et dans beaucoup d’endroits internet est balbutiant et le téléphone ne passe pas », poursuit la conseillère municipale, pas tendre avec le conseiller général sortant PS Christophe Serre, qui « en termes d’engagement et d’efficacité pour son territoire s’en est tenu au minimum. »

Alain Salsano pointe pour sa part « une mauvaise gestion des finances, si nous sommes élus nous ferons un audit. »

Question programme — qui est « épais comme votre cahier (de 180 pages, ndlr) », dixit la candidate — Christiane Gondard voit « deux grands axes : le développement du territoire, et l’action sociale naturellement. » Au rayon développement, les frontistes veulent « agir immédiatement sur l’équipement numérique des territoires sur les zones les plus isolées », mais aussi sur « l’entretien de la voirie, qui est essentiel. » D’une manière globale, les candidats veulent « se battre pour maintenir ce département que les socialistes veulent supprimer. Il faut un état nation fort, les départements et les communes. »

« Nous avons tout lieu d’être confiants »

Pour Christiane Gondard, « le département est au cœur de ce dispositif, il assure l’aptitude au développement, l’image et la promotion du territoire et l’égalité des chances. » Pour ce qui est du social justement, les candidats du Front national veulent privilégier les personnes âgées et handicapées : « il faut revoir l’APA (allocation personnalisée d’autonomie, ndlr) », « soutenir les Maisons départementales des personnes handicapées, et prévoir une majorité de personnes handicapées dans la commission exécutive » et « développer les équipements et les établissements selon les besoins. »

La question des collèges est abordée sous le prisme sécuritaire, « dans les établissements, aux abords et dans les transports scolaires. On pourrait recentrer les agents de sûreté de la voie publique sur des missions de terrain », lance Christiane Gondard.

Et la compétence générale, tant défendue par les socialistes ? « Nous allons demander des compétences partagées, la tourisme, la culture et le patrimoine, explique l’élue. Mais la compétence générale pour mettre son nez partout et dépenser plus que ce que nous engrangeons, c’est non. » Quid de l’aide aux communes ? « Le renforcement des équipements passe forcément par une aide aux communes. »

Alors que le FN a le vent en poupe dans les sondages, le parti mariniste va-t-il l’emporter à Pont ? « Oui », répond sans ambages Alain Salsano. « Les sondages le disent, nous avons tout lieu d’être confiants, poursuit Christiane Gondard. Notre fiabilité tient à notre humilité, c’est le peuple qui fait que nous existons ou pas. »

Thierry ALLARD

thierry.allard@objectifgard.com

Etiquette

Thierry Allard

32 ans, féru de politique, de sport et de musique. Jadis entendu en radio, je couvre depuis juin 2014 le Gard rhodanien pour Objectif Gard.

1 commentaire sur “DÉPARTEMENTALES Pont-St-Esprit : les candidats FN veulent « se battre pour maintenir le département »”

  1. Valls va venir vous dire que vous etes mechants et que les Gardois vont vivrent des moments terribles si vous etes élus.Comme si les Gardois vivaient dans l’opulence et la serenité.Je vous souhaite bon courage ,car il en faut en ce moment face au mépris de nos soit-disant gouvernants.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité