Politique

GARD Loi NOTRe à l’Assemblée, des mairies fermées demain

Photo d'illustration. Eloïse Levesque/Objectif Gard

Extension des intercommunalités, transfert de compétences aux communautés de communes, les maires ruraux de France seront mobilisés demain mercredi devant l'Assemblée nationale pour interpeller les députés qui voteront en dernière lecture la loi NOTRe lundi prochain. Dans le Gard comme partout en France, de nombreuses mairies - telles Tornac, Cendras, St Etienne de l'Olm -seront fermées et des crêpes noirs seront installés sur les panneaux d'entrée et de sortie des communes en signe de deuil, et l'Association des Maires Ruraux 30 (AMRF) sera représentée par des adhérents à Paris.

Très concrètement, sauf exception dans les régions très peu denses en population, le seuil des intercommunalités serait avancé à 20 000 habitants, et les compétences du plan local d'urbanisme, de l'eau et de l'assainissement seraient transférées aux communautés de communes. "Si ce texte était voté, le maire et le conseil municipal n’auraient plus aucune prise sur les décisions locales désormais prises loin des villages. Les ressources seraient asséchées et les choix transférés ailleurs, sans l’accord des élus, représentants du peuple", répète Aurélie Génolher, maire de Massillargues-Atuech et présidente de l'AMRF 30, qui dit oui à l'ouverture d'une possibilité, et non à une obligation : "L’obsession de la concentration des pouvoirs conduit aujourd’hui, gouvernement après gouvernement, à rendre obligatoire plutôt qu’à convaincre. Les Maires ruraux refusent cette méthode. Ils préfèrent une approche qui associe et implique tous les élus".

 

Etiquette

Eloïse Levesque

Eloïse Levesque, journaliste diplômée de l'université de droit et de science politique de Montpellier, à Objectif Gard depuis mars 2014

1 commentaire sur “GARD Loi NOTRe à l’Assemblée, des mairies fermées demain”

  1. Volonté politique de supprimer les communes, les départements puis les nations au profit d’une super-structure dominée par des sigles -> BCE, FMI, OMC, UE, EURO… ?
    Il en va peut être ainsi de la perte de notre souveraineté.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Bouton retour en haut de la page
Fermer
Fermer

Adblock détecté

S'il vous plaît envisager de nous soutenir en désactivant votre bloqueur de publicité